» La planète sous pression : état des lieux scientifiques avant la Conférence Rio+20
22.03.2012 -

La planète sous pression : état des lieux scientifiques avant la Conférence Rio+20

L’UNESCO, de même que des scientifiques, des responsables politiques, des universitaires, des spécialistes de la santé, des représentants des organisations intergouvernementales, du secteur privé, des ONG et des médias participera à la réunion intitulée « Planète sous pression », organisée à Londres du 26 au 29 mars pour évaluer l’état de santé de la planète. Pendant quatre jours, ils dresseront un état des lieux des dernières connaissances en matière de changement climatique, de recul de la biodiversité, de sécurité alimentaire ou encore de gouvernance.

La réunion « Planète sous pression » est une étape décisive dans le travail préparatoire réalisé en amont de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable Rio+20 (Brésil, du 20 au 22 juin 2012), vise à apporter des pistes concrètes sur la manière dont la société peut faire face aux défis qui menacent la planète et fournir une contribution scientifique à la Conférence des Nations Unies.

Le Comité scientifique de Planète sous pression est coprésidé par Lidia Brito, Directrice de la Division des politiques scientifiques et du développement durable et Mark Stafford Smith, Directeur scientifique du Projet sur l’adaptation climatique de l’Organisation de recherche scientifique et industrielle du Commonwealth.

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, interviendra à la conférence Planète sous pression le 29 mars au matin. Egalement présente, Wendy Watson-Wright, Secrétaire exécutive de la Commission océanographique intergouvernementale de l’UNESCO, prononcera un discours au nom de la Directrice générale, lors de la clôture de cette conférence.

Très impliquée dans la préparation de Rio+20, l’UNESCO a établi une Feuille de route dans la perspective de cette conférence. Une brochure intitulée Des économies vertes aux sociétés vertes fait le point sur l’engagement de l’UNESCO en matière de développement durable. Parmi les autres ressources disponibles figure notamment le Plan pour la durabilité de l’océan et du littoral (Blueprint for Ocean and Coastal Sustainability), un document inter-agences formulant dix propositions en vue de protéger une ressource clé pour l’avenir de la planète.

Par ailleurs, l’UNESCO, qui dispose d’un mandat spécifique dans les sciences, s’emploie depuis longtemps à promouvoir la science pour le développement durable à travers des programmes et des plateformes tels que la Commission océanographique intergouvernementale, le Programme hydrologique international, le Programme international des géosciences ou encore le Programme sur l’homme et la biosphère. 

La conférence Planète sous pression est organisée par le Programme international géosphère-biosphère, Diversitas, le Programme international sur la dimension humaine du changement global et le Programme mondial de recherche sur le climat.

***

Plus d’information sur l’UNESCO et Rio+20

Contact médias : Agnès Bardon, service de presse de l’UNESO. Tel : +33 (0) 1 45 68 17 64, a.bardon(at)unesco.org

 

 




<- Back to: All news
Back to top