» Le nouveau Bureau du PIDC a été élu lors de la 28ème session du Conseil du PIDC
28.03.2012 -

Le nouveau Bureau du PIDC a été élu lors de la 28ème session du Conseil du PIDC

28ème session du Conseil du PIDC - © UNESCO

Le Conseil du Programme international pour le développement de la communication (PIDC) de l’UNESCO, qui s’est réuni la semaine dernière (les 22 et 23 mars) à Paris pour sa 28ème session biennale, a choisi les huit nouveaux membres composant son organe exécutif, le Bureau du PIDC.

Le Conseil du PIDC, constitué de trente-neuf États membres élus par la Conférence générale de l’UNESCO, a également élu le finlandais Jyrki Pulkkinen au poste de Président du Programme pour un mandat de deux ans.

M. Pulkkinen a été conseiller principal au département des politiques de développement du Ministère finlandais des Affaires étrangères. Il a aussi été Président Directeur Général de l’organisation internationale GeSCI (Global e-Schools and Community Initiative).

Le Conseil a par ailleurs désigné M. Mikhail Gusman (Fédération de Russie) au poste de Rapporteur.

Outre le Président et le Rapporteur, le nouveau Bureau comprend le Pérou, la Tanzanie et la Thaïlande, qui occupent les postes de Vice-présidents, aux côtés de l’Albanie, de l’Algérie et des États-Unis.

Les membres du Bureau sont chargés de sélectionner et approuver les projets qui seront financés en 2013 et 2014, de jouer le rôle de jury du Prix UNESCO-PIDC pour la Communication rurale, et de préparer des recommandations pour la session du Conseil du PIDC de 2014. Une base de données des projets du PIDC a été mise en ligne en même temps que la réunion du Conseil, la semaine dernière.

Parmi les autres évènements marquants de la 28ème session, le Conseil du PIDC a adopté la "Décision sur la Sécurité des journalistes et la question de l’impunité", dans laquelle il a à nouveau demandé à la Directrice générale de l’UNESCO de préparer un rapport biennal sur cette question. Selon cette Décision, le rapport devra comporter des informations actualisées sur les assassinats de journalistes condamnés par l'UNESCO ainsi que les réponses fournies volontairement par les États membres sur l’état du suivi judiciaire des assassinats. A la demande des États membres, ces informations pourront être mises en ligne sur le site du PIDC.

De plus, la Décision salue "les progrès du travail entrepris par les agences des Nations unies et d’autres acteurs pour préparer un Projet de Plan d'action des Nations Unies sur la Sécurité des journalistes et la question de l’impunité". Ce projet de plan vise à mettre en place une stratégie d’action coordonnée au sein du système des Nations Unies afin de garantir un environnement de sécurité aux professionnels des médias.

Il a été présenté le 20 mars au Comité de haut niveau sur les programmes (HLCP) du système des Nations Unies, qui a décidé à son tour de le soumettre, pour approbation, au Conseil des chefs de secrétariat des organismes des Nations Unies, lors de sa prochaine réunion en avril 2012. La Décision demande également à la Directrice générale de préparer un Plan de travail de l'UNESCO sur la Sécurité des journalistes et le risque de l’impunité, qui devra être présenté au Conseil exécutif de l’UNESCO lors de sa 191ème session.

Le troisième Rapport de la Directrice générale sur la sécurité des journalistes et le risque de l’impunité a été présenté lors de cette session du Conseil. Il donne une vue d’ensemble des 127 assassinats de journalistes condamnés par la Directrice générale au cours des deux dernières années, dont 65 sont survenus en 2010 et 62 en 2011. Le rapport fait remarquer que dans la plupart des cas, ces journalistes suivaient des conflits locaux ou des affaires liées à la corruption ou à d’autres activités illégales telles que le crime organisé.

Le Conseil a par ailleurs pu écouter l'avis d'experts invités à la réunion sur la façon de promouvoir la parité dans les médias, et a soutenu l’initiative de l’UNESCO consistant à élaborer une série d’Indicateurs sur l’égalité des genres dans les médias, qui constitueront un outil permettant d'atteindre cet objectif.

Toujours au cours de la session du Conseil, le Prix UNESCO-PIDC pour la Communication rurale a été décerné au Nepal Forum of Environmental Journalists et à l’ONG kenyane Arid Lands Information Network, pour leur action innovante contribuant à l’amélioration de la communication dans les communautés rurales.

Le PIDC est le forum multilatéral du système des Nations Unies visant à soutenir le développement de médias libres, indépendants et pluralistes dans les pays en développement. En trente ans, le PIDC a attribué près de 100 millions de dollars à 1500 projets de développement des médias dans plus de 140 pays.




<- Back to: All news
Back to top