» Producing and Preserving Cultural Products in the Digital Age (in French)
02.02.2017 - UNESCO Office in Dakar

Producing and Preserving Cultural Products in the Digital Age (in French)

Leral thiossane, Paris decembre 2016 © Lamine Dieme /Ker thiossane

Les 28 et 29 janvier derniers s’est tenu à Dakar un Colloque International sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles consacré aux enjeux de la création, production, distribution et préservation des biens et services culturels à l’ère du numérique en Afrique, en présence du Ministre de la Culture et de la Communication. Cet évènement, organisé par ALFAA (Alliance des Forums pour une autre Afrique) et la Commission Nationale du Sénégal pour l’UNESCO, a bénéficié du parrainage de l’UNESCO et a accueilli des représentants du Cameroun, de la Gambie, de la France, du Mali et du Maroc et de nombreux experts sénégalais

Abordant des questions liées aux enjeux du numérique, aux industries culturelles et créatives, aux opportunités et défis pour l'Afrique, l’objectif de ce colloque était de conduire une réflexion en vue d’identifier et de saisir les opportunités offertes par le numérique afin d’accroître les capacités de création et de circulation des biens culturels et de marquer ainsi une présence renforcée de l’Afrique dans un champ culturel largement mondialisé.

« Nous sommes convaincus que l’Afrique doit appréhender ce nouveau contexte afin de tirer profit des technologies numériques, notamment dans le secteur culturel » a déclaré pendant l’évènement M. Ousmane Blondin DIOP, Président d’ALFAA.

L’environnement dans lequel s’organisait ce colloque paraissait des plus propices au vue de la Stratégie Sénégal numérique 2016-25 mettant en avant la diffusion du numérique dans les secteurs économiques prioritaires et visant les industries culturelles. De plus, en novembre dernier, le Sénégal présentait son premier rapport périodique de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles.

Plus de dix ans après son adoption, la Convention de 2005 se trouve interpellée par les multiples défis résultant de l’environnement numérique. En décembre dernier, son 10ème Comité intergouvernemental a donc adopté une proposition des nouvelles directives opérationnelles concernant le numérique qui invitent en autre, à renforcer le travail de coordination interministériel. C’est dans ce sens que M. Gwang-Chol Chang, directeur ai du Bureau régional de l’UNESCO Dakar, a assuré l’appui et le soutien de l’UNESCO dans ce travail de mise en commun.




<- Back to: All news
Back to top