» Relaunch of the MOST National Committee of Mali (CNMOST-Mali): an urgent necessity for the Malian authorities!...
20.03.2018 - UNESCO Office in Dakar

Relaunch of the MOST National Committee of Mali (CNMOST-Mali): an urgent necessity for the Malian authorities! (In French)

©UNESCO

La section Sciences Humaines et Sociales de l’UNESCO Dakar, s’est rendue au Mali, du 25 février au 03 mars, afin de discuter, avec les parties prenantes, des modalités de relance du CNMOST-Mali.

Le Programme « Gestion des transformations sociales » (MOST) a été lancé par les États membres en 1994. C’est l'un des six programmes scientifiques intergouvernementaux de l'UNESCO. Il encourage le développement et l'utilisation des connaissances en sciences sociales avec pour objectif de mieux comprendre et accompagner les transformations sociales dans le respect des valeurs universelles de justice, de liberté, de dignité humaine et de développement durable. Le programme s’appuie sur trois piliers : la recherche, les forums intergouvernementaux de MOST et le soutien aux politiques publiques et renforcement des capacités.

L’implication du Mali dans le MOST fut concrétisée par l’organisation du 1er Forum des ministres en charge de la Solidarité et du développement social de la CEDEAO, en 2006 à Bamako. Suite à cet évènement, il a été créé en 2008, auprès du ministère chargé de la Recherche scientifique, un organe consultatif dénommé Comité National pour le Programme intergouvernemental sur la Gestion des Transformation Sociale (CNMOST). Ce comité a appuyé l’organisation du deuxième forum MOST à Abidjan en 2007 mais a connu une relative baisse d’activités avec la crise rencontrée par le pays ces dernières années.

La mission conduite à Bamako par la spécialiste des Sciences Humaines et Sociales de l’UNESCO Dakar, Maréma Touré Thiam, a permis de constater le réel besoin, au niveau du leadership politique, des sciences sociales pour la paix et la réconciliation. A l’issue des séances de travail et discussions soutenues, faire ressusciter le MOST est apparu comme une exigence face à la situation actuelle au Mali. Mme la Pr Aïssatou Foune Migan Samake, du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a souligné que le Premier Ministre venait de l’instruire de l’urgence de valoriser la recherche et de s’inspirer de ses résultats pour alimenter le processus de paix et de réconciliation nationale. L’implication de tous les acteurs à côté des universitaires et des décideurs publics dans la composition du CNMOST est aussi apparue comme la condition sine qua non du dialogue permanent qui est envisagé pour mieux encadrer les Transformations Sociales au Mali. Ces échanges sont arrivés à point nommé, à un moment où le gouvernement du Mali, qui a besoin d’un soutien scientifique dans le processus de réconciliation et de la paix, s’était engagé à faire appel aux universitaires maliens.

La mission a aussi permis à la spécialiste des SHS d’échanger avec les plus hautes autorités incluant M. Amadou GOITA, MJCC, M. Moussa MAIGA, Chef de cabinet du MRNC, M. Attaher Ag IKNAN, Secrétaire Général du MRNC, sur la mise en œuvre du projet Peace Building Fund (PBF-Mali) et l’actualisation de la Politique Nationale de Jeunesse (PNJ).

À propos du Programme MOST :

http://www.unesco.org/new/fr/social-and-human-sciences/themes/most-programme/about-most/

Le travail de la section Sciences Humaines et sociales du Bureau de l'UNESCO à Dakar:

http://www.unesco.org/new/fr/dakar/social-human-sciences/




<- Back to: All news
Back to top