» Rencontre du groupe de travail sur la bioéthique avec le ministre de l'environnement, Mr Abdoulaye Bibi Baldé ...
03.05.2017 - UNESCO Office in Dakar

Rencontre du groupe de travail sur la bioéthique avec le ministre de l'environnement, Mr Abdoulaye Bibi Baldé (in French)

©UNESCO

Ce mardi 18 avril 2017 a eu lieu, à Dakar, la rencontre avec le ministre de l’Environnement, du groupe de travail sur la bioéthique dont le but est d’apporter une vision éthique qui accompagnerait l’avancée des sciences et technologies au Sénégal.

L’appel a été lancé afin de collaborer avec les parties prenantes les plus indiquées, pour la mise en place d’un Comité National d’Éthique et de Bioéthique (CNEB). L’urgence de la question que traduisent la recherche en santé, l’expérimentation, la greffe d’organe, la menace de la biodiversité, et de l’environnement entre autres domaines a été saisie comme sonnette d’alarme. Le comité national dans sa démarche, serait donc en phase avec la déclaration sur la bioéthique et les droits humains pour aborder la problématique de l’humain au cœur du progrès scientifique et technologique, en apportant des réponses efficaces.

Après avoir pris connaissance de l’existence et du besoin d’un ancrage institutionnel du dossier relatif au CNEB, le ministre s’est montré favorable à l’accompagnement et au soutien du groupe, soulignant l’importance de l’avis éthique en santé, en robotique et en changement climatique. La centralité de la question explique à plus d’un titre l’intérêt du ministère de l’Environnement quant à l’éthique qui d’ailleurs se rapporte à la biosécurité dont l’autorité nationale lui est rattachée.

Le ministre a ainsi accepté de jouer un rôle majeur pour le portage du dossier, insistant sur le caractère stratégique et extrêmement important de son contenu qui reste lié au développement durable. Il a également manifesté sa disponibilité pour trouver les moyens nécessaires qui permettront au groupe de travail, dans son mode de fonctionnement, d’atteindre ses objectifs. Il a également accepté l’idée d’un éventuel hébergement. Pour être plus efficace, le ministre a désigné un représentant disponible et qualifié, chargé de participer aux séances de rencontre et de travail.

Son ouverture et son engagement ont été salués par le groupe qui promeut une démarche inclusive regroupant toutes les autorités politiques et religieuses, sans oublier la société civile. A la veille de la tenue du sommet mondial sur la bioéthique au Sénégal, en 2018, dont les axes majeurs seront : la bioéthique, le développement durable et les sociétés au pluriel, il importe de fédérer les forces afin que la mise en place d’un Comité national d’éthique et de bioéthique soit l’expression d’une vision nationale appuyée par la ferme volonté de présider au destin de « l’Homo-Senegalensis ».




<- Back to: All news
Back to top