» Workshop in Mali on the Synergy between Technical and Vocational Education and Training (TVET), Literacy and I...
04.07.2016 - UNESCO Office in Dakar

Workshop in Mali on the Synergy between Technical and Vocational Education and Training (TVET), Literacy and ICTs (in French)

Dans le but d’appuyer le Mali par une étude pour l’éventuelle mise en place d’une synergie entre le dispositif d’Enseignement et de Formation Technique et Professionnelle (EFTP), l’Alphabétisation et l’Education Non-Formelle (AENF) et les TICs, le Bureau de l’UNESCO à Bamako a organisé, un atelier de réflexion, le 15 juin 2016 à l’hôtel Azalai Salam de Bamako.

Cette synergie commence par la capitalisation des bonnes pratiques intégratrices des trois ministères concernés : le Ministère de l’Education Nationale, le Ministère de l’Emploi, de la Formation professionnelle, de la Jeunesse et de la construction citoyenne et le Ministère de l’Economie Numérique, de l’Information et de la communication.

La cérémonie d’ouverture était présidée par M. Abou Diarra, conseiller Technique, représentant le Ministre de l’éducation Nationale, à ses côtés ; M. Lazare Eloundou, Représentant de l’UNESCO au Mali, M. Ismael Alhassane de la coopération Suisse, représentant du chef de file des partenaires au développement (PTF) en éducation et les représentants du Ministère de l’Emploi de la formation professionnelle, de la jeunesse et de la Construction Citoyenne et du Ministère de l’économie numérique de l’information et de la communication. On notait également la présence d’une trentaine de cadres des trois Ministères, de la société civile, et des Bureaux de l’UNESCO de Dakar et de Bamako.

Il a été rappelé par M. Eloundou que l’activité s’inscrivait dans le cadre de l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD) émanant de la déclaration d’Incheon, l’Éducation 2030 en constitue le quatrième objectif : « Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie ». Ce nouvel agenda pour l’éducation est l’expression d’une vision partagée et globale et prône une démarche inclusive des stratégies des différents sous-secteurs de l’éducation.

Pr Abou Diarra, quant à lui, a remercié l‘UNESCO pour cette initiative de réflexion sur la synergie possible entre les trois départements en charge de l’éducation. Il a ensuite souligné que « les sous-secteurs de l’EFTP et de l’AENF vont logiquement s’inscrire en droite ligne des axes prioritaires du PRODEC II, car l’accès à l’éducation des populations (jeunes et adultes) et leur insertion socio-professionnelle constituent des objectifs importants assignés au système éducatif. » Il a aussi souhaité que de tels cadres de réflexion, servant de passerelles à la fois entre secteurs et également entre le monde du travail et la formation tout au long de la vie, soit multipliés.

A l’issue de l’atelier, les participants ont recommandé la mise en place d’un comité interministériel de suivi de la mise en œuvre de la feuille de route élaborée pendant la journée de réflexion.

Cet atelier s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la déclaration de Kigali qui souligne la nécessité « de continuer les efforts dans le développement de l’EFTP, à travers une vision holistique qui reconnait les apprentissages réalisés en dehors du système formel, …, les passerelles entre secteurs et les allers-retours entre le monde du travail et la formation tout au long de la vie, et d’articuler l’alphabétisation au développement de compétences pour la vie et le travail ». C’est pourquoi l’UNESCO-Dakar mène des réflexions de renforcement de la synergie entre l’EFTP, l’AENF et les TICs et a déjà élaboré des documents de référence validés pour le cas du Sénégal : la note de problématique sur l’étude de la synergie entre l’EFTP et l’AENF, l’Étude sur la synergie entre l’EFTP et l’AENF au Sénégal et deux documents de capitalisation des modèles de l’ONG Village Pilote et de l’Institut Al Azhar.

Dans cette même dynamique, un atelier sous régional sur l’amélioration de la synergie entre l’EFTP et l’AENF s’est tenu à Dakar, en mai 2015, regroupant 6 pays couverts par le bureau régional dont le Mali. A l’issue de cette activité, chaque pays avait élaboré sa feuille de route et le Mali plaidait pour la mobilisation d’un appui méthodologique et technique pour évaluer son système éducatif, sur ce point précis, et avoir une appréciation globale (forces, faiblesses,…) de la synergie entre ses différents sous-secteurs.

Cette opportunité d’appui au Mali a été ainsi discutée entre les bureaux de Dakar et de Bamako à travers des échanges réguliers et a vu le processus s’enclencher lors de l’atelier de réflexion précédemment évoqué.




<- Back to: All news
Back to top