03.05.2018 - UNESCO Office in Dakar

Ensure better education and health through comprehensive sexuality education? Côte d’Ivoire is the first country to take up the challenge with the O3 Programme (in French)

©Pixnio - USAID

Le lundi 9 Avril, l’UNESCO a lancé le projet O3, Nos droits, Nos vies, Notre avenir (de l’anglais Our rights, Our lives, Our future) en Côte d’Ivoire, en collaboration avec le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle au sein des locaux du Centre National de Matériel Scientifique d’Abidjan.

Les grossesses précoces et non désirées, le VIH ou encore les violences de genre en milieu scolaire sont autant de problèmes qui entravent l’accès à l’éducation, réduisent les taux d’achèvement scolaires et nuisent au développement économique. Afin de relever ces défis en matière d’éducation et de santé qui continuent de nuire au bien-être des jeunes, l’UNESCO procède au lancement du Programme O3 dans plusieurs pays d’Afrique subsaharienne. Ce programme vise à améliorer l’éducation, la santé sexuelle et reproductive, l’égalité des genres des jeunes ainsi que la lutte contre la pauvreté en Afrique subsaharienne, A travers une amélioration de la qualité et la couverture des programmes d’éducation complète à la sexualité (ECS), la promotion d’environnements scolaires sûrs et inclusifs et la lutte contre les violences de genre en milieu scolaire (VGMS).

A Abidjan, le lancement du projet s’est déroulé en présence de nombreux acteurs parmi lesquels des représentants des ministères de la Santé et de l’Hygiène publique, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité, des associations religieuses et des associations de la société civile des professionnels du milieu scolaire, ainsi qu’environ 200 jeunes lycéens et lycéennes qui ont été sensibilisés sur les facteurs qui peuvent pousser à l’abandon des études et aux disparités de genre dans l’éducation.

Les deux journées suivantes ont été l’occasion de renforcer les capacités des acteurs clés nationaux en matière d’ECS. A travers des discussions en plénières, des activités participatives ou des travaux de groupe, les experts ont également intégré les activités du Programme O3 en Côte d’Ivoire dans les plans communs pour renforcer l’éducation pour la santé dans le pays.

L’expérience réussie du lancement en Côte d’Ivoire profitera au processus identique que l’UNESCO est en train de planifier pour le lancement du Programme O3 au Cameroun, au Nigéria et en République Démocratique du Congo.

Soutenu par le gouvernement suédois et d’autres partenaires, ce projet a pour ambition de répondre aux défis que rencontrent les pays d’Afrique sub-Saharienne et promeut une vision positive du continent où l’éducation, la santé et l’égalité de genre deviennent une réalité pour les adolescents.

L'UNESCO et la Suède mettent en avant l'éducation sexuelle comme catalyseur du développement

Education en matière de santé et de bien-être

Les salons de radio CI : grossesse en milieu scolaire la réponse de l’Unesco - dimanche 15 avril 2018.mp3




<- Back to: All news