La mise en place d'outils numériques pour l'apprentissage dans le lycée Malalaï de filles et le lycée Esteqlal de garçons, de Kaboul

M Laurent Souchard | Presentation (PDF)

Ministère des Affaires Etrangères et Européennes

 

Description:

Le programme ALEM d'aide au développement des lycées francophones afghans Malalaï et Esteqla est en place depuis 2008 et entre aujourd’hui dans une nouvelle phase où le numérique va prendre toute sa place. Le statut de lycées pilotes de ces deux établissements nous oblige à n’envisager que des solutions envisageables dans l’ensemble de l’Afghanistan sans oublier la prise de risque nécessaire à tout projet ambitieux et qui est une des caractéristiques des lycées pilotes.

Le cadre de l’apprentissage dans lequel nous nous situons est celui de la Théorie Anthropologique du Didactique d’Yves Chevallard, inspiré, en ce qui nous concerne, par Mary Douglas et sa réflexion socio-anthropologique dans son livre «Comment pensent les institutions ? ». Ces cadres nous ont permis de définir une institution d’enseignement et d’apprentissage à travers quatre caractéristiques : la réalité sociale, la stabilité, la spécificité à travers la vérité en nature et la vérité en raison, et enfin la légitimité. L’introduction d’outils numériques dans une institution organisée de façon traditionnelle peut transformer en profondeur chacune de ces caractéristiques. La légitimité est en générale une des caractéristiques qui est la première touchée et qui est aussi la plus difficile à analyser.


La mise en place du nouveau projet du programme ALEM d’introduction du numérique dans l’apprentissage des élèves a trois directions : liseuse numérique Nolim, logiciels et outils numériques pour les mathématiques et l’analyse informatique de vidéos.

Dans chacun des cas, nous voudrions présenter le processus de mise en place de ces outils numériques à travers les changements de fonctionnement des institutions qu’ils induisent pour, ensuite, concevoir l’organisation nécessaires des institutions pour que les élèves et les enseignants profitent de ces outils.

Nous sommes au début du processus et souhaitons avoir les retours extérieurs les plus divers que nous imaginons pouvoir trouver pendant la Semaine de l'apprentissage mobile pour que ce démarrage se déroule dans les meilleures conditions. Nous envisageons de revenir chaque année pour décrire l’évolution en temps réel du de ce projet numérique du programme ALEM à Kaboul.

 

Biographie:

Laurent Souchard est agrégé de mathématiques et docteur en didactique des mathématiques

Il est expert technique international depuis le 1er octobre 2013 à Kaboul, mis à disposition au ministère de l'éducation afghan par le ministère des affaires étrangères et européennes français.

M Souchard était inspecteur de mathématiques dans l'enseignement agricole français de 2007 à 2013 et professeur de didactiques des mathématiques à l'université de Sherbrooke, Québec, Canada, 2005- 2006.


Il était formateur à l’IUFM de Paris et de Versailles, 2000-2005.
Il était Professeur agrégé de mathématiques au lycée français du Caire en Egypte, 1994-2000.

 

Liens:

Web: 

Back to top