Previous Page  4 / 21 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 4 / 21 Next Page
Page Background

4

Journée 6 : Vers l’autonomisation et l’action

Le changement climatique en classe

leurs moyens de subsistance, de la destruction de leur culture et de leur mode de vie, du fait que les

responsables politiques n’ont pas de réponse efficace ou tout simplement du fait de l’ampleur et de

l’inexorabilité apparente de la menace. Les jeunes manifestent ces peurs et leurs enseignants ont la

responsabilité de les aider à les affronter.

3. Etape 1 : Sentiment de puissance

Demandez aux participants de se remémorer des occasions où ils ont dû faire quelque chose de

très difficile ou d’effrayant mais qui leur a fait éprouver finalement un fort sentiment d’autonomie.

Laissez-les réfléchir quelques minutes avant de leur demander de prendre une carte et de dessiner

des images qui symbolisent cette expérience et les sentiments qu’ils ont ressentis à ce moment-

là. Demandez-leur de partager leurs dessins et de les expliquer au cercle. Puis demandez-leur de

conserver leur carte pour s’y référer ultérieurement.

4. Etape 2 : Penser l’impensable

Demandez à chaque participant de prendre une carte et d’écrire trois phrases, chaque phrase

commençant par l’une des formules suivantes, comme sur la diapo 3 :

• « Ce qui m’inquiète le plus à propos du changement climatique, c’est … »

• « Ce à quoi je préfère ne pas penser à propos du changement climatique, c’est … »

• « Ce qui m’effraie le plus dans un monde où le climat aura changé, c’est … »

Laissez trois à quatre minutes aux participants pour écrire. Evitez de donner des exemples et

encouragez-les à écrire librement. Ramassez les cartes, brassez-les et distribuez-les au hasard.

Demandez aux participants de lire à haute voix la carte qu’ils ont reçue. Ecoutez toutes les phrases

sans faire de commentaire.

5. Etape 3 : Cauchemars liés au changement climatique

Demandez aux participants de visualiser en silence un film sur les dangers du changement

climatique, en s’inspirant d’un mauvais rêve qu’ils ont fait, de quelque chose qu’ils ont

effectivement vécu ou de quelque chose qu’ils ont lu dans un journal, un magazine ou un livre, ou

qu’ils ont vu dans un film. Au bout de quelques minutes, demandez-leur de dessiner sur le papier

quelque chose qui représente leurs sentiments, sans le montrer aux autres.

6. Etape 4 : Quelque chose que vous aimez

Demandez aux participants de fermer de nouveau les yeux et de penser à quelque chose qu’ils

aiment particulièrement dans la vie ou dans le monde et de réfléchir à ce qu’ils feraient pour

protéger cela. Au bout de quelques minutes, demandez à des volontaires de partager et de décrire

ce à quoi ils ont pensé.

7. Etape 5 : Un avenir plein d’espoir

Sur une nouvelle carte, demandez aux participants d’écrire trois phrases comme sur la diapo 4,

débutant par :

• « Je pourrais aider ma communauté à faire face au changement climatique en … »

• « Je pourrais faire preuve de leadership en matière de changement climatique si je … »

• « Pour aider à changer les choses, un bon moyen de procéder serait pour moi de … »

De nouveau, ramassez les cartes, brassez-les et distribuez-les au hasard. Demandez aux

participants de lire à haute voix la carte qu’ils ont reçue. De nouveau, écoutez toutes les phrases

sans faire de commentaire.

8. Etape 6 : Les grandes et les petites choses que nous pourrions faire

Après avoir écouté chaque contribution individuelle, demandez au groupe de mettre en commun

ses idées sur les grandes et les petites choses qu’il serait possible de faire, à titre personnel, pour

contribuer à la lutte contre les changements climatiques, en tant qu’enseignants mais aussi en

tant que membres de la communauté. Les grandes choses sont plutôt de nature publique et

visible de tous, et elles font probablement intervenir aussi d’autres personnes ; les petites choses

sont plutôt d’ordre privé et passent inaperçues, telles qu’un petit changement dans des habitudes

personnelles. Notez les idées sur le chevalet.

9. Etape 7 : Retour au sentiment de puissance.

Demandez aux participants de revenir à leur image de puissance (Etape 1). Invitez-les à réfléchir

intérieurement à la possibilité de prendre appui sur ce sentiment de puissance pour contribuer à

la lutte contre le changement climatique et, en particulier, pour agir sur les grandes et les petites

choses évoquées à l’Etape 6. Ensuite, demandez à chaque participant du cercle de partager tour

à tour leurs réflexions. Enfin, placez les cartes « Engagement d’action » vierges au milieu du cercle

et invitez les participants, après quelques minutes de réflexion silencieuse, à écrire leur propre

carte d’engagement, à partager cela ensuite de manière informelle avec leurs collègues à la fin de

l’activité, s’ils le souhaitent.

10. Etape 8 : Commentaire de conclusion

• Clôturez la séquence d’activité par un commentaire (voir Guide de l’animateur).

Cliquez pour consulter la diapo 3 Cliquez pour consulter la diapo 4 Cliquez pour consulter la Fiche sur les apprenants, agents du changement : : :