01.06.2016 - Africa Department

Bazar de la semaine africaine

Comme tous les ans, dans le cadre de la célébration de la semaine africaine, l’UNESCO accueille un bazar visant la mise en valeur des produits du continent africain.

En entrant dans la Salle des Pas perdus au Siège de l’UNESCO, nous sommes saisis par un océan de couleurs se répandant sur une trentaine de stands. Les artisans vendant des bijoux, des paniers tressés ainsi que d’autres accessoires tissés et brodés, offrent un accueil chaleureux. Du nord au sud et de l’est à l’ouest de l’Afrique en passant par le centre, chaque région arbore son savoir-faire. Au nord, nous trouvons les boubous, les tapis, les bijoux, des services de tables et des draps tissés à la main venant de l’Algérie, du Maroc et d’Egypte ; à l’ouest, les boubous en pagnes (pagne Wax) de la Côte d’Ivoire, du Mali, de Guinée, mais aussi les perles pour le tour de taille, communément appelées « baya » du Sénégal. Au centre, nous découvrons des objets originaux tels que des caddies pour les courses et des porte-monnaie en pagne confectionnés par une artiste camerounaise. Sur le stand du Gabon, nous trouvons des poupées habillées en raphia (fibre textile), des pagnes et des tenues traditionnelles. Les artisans du Niger et de la Mauritanie sont quant à eux fier d’étaler les bijoux traditionnels en argent touareg sertis de pierres semi-précieuses.

L’artiste ougandaise, Julie HOFFMAN, souligne l’importance de ce type d’évènement qui vise à promouvoir une image positive de l’Afrique sur le continent européen. Elle expose les biens de son pays natal, des objets artisanaux faits à la main et du beurre de karité naturel extrait de son arbre.

Compte tenu du thème de cette édition 2016 « La femme africaine face aux défis climatiques », les artistes présentes ont permis de donner plus de visibilité au savoir-faire des femmes africaines. D’ailleurs, l’exposante, Sarah KIWANUKA (Ouganda) a réitéré l’importance de la technologie et de l’éducation pour la réalisation de l’égalité des genres, tout en rappelant le rôle prépondérant joué par la femme dans tous les secteurs d’activité.

Ce bazar rend parfaitement hommage aux différentes cultures africaines, à sa créativité et à ses biens culturels..




<- retour vers Qui sommes-nous?
Retour en haut de la page