Le Département Afrique et ses missions

© UNESCO/ Valentino Etowar

Le Département Afrique est en charge de la coordination et du suivi de l’action destinée à l’Afrique. Au cours de la période couverte par la stratégie à moyen terme de l’UNESCO (2014-2021), cette action s’articulera autour des deux domaines d’action de l’UNESCO, à savoir :

  • la construction de la paix par l’édification de sociétés inclusives, pacifiques et résilientes;
  • le renforcement des capacités institutionnelles pour le développement durable et l’éradication de la pauvreté.

La Priorité Afrique est l’une de deux priorités globales de l’Organisation avec l’égalité des genres. Une stratégie opérationnelle pour la Priorité Afrique a été adoptée par la Conférence générale à sa 37ème session.

Dans ce cadre, le Département Afrique est, entre autres, chargé:

  • d’assurer la coordination institutionnelle et intersectorielle de la priorité globale Afrique ainsi que des rapports et des grandes initiatives la concernant, en concertation étroite avec toutes les entités du Secrétariat chargées de concevoir, de mettre en œuvre la priorité Afrique et d’en assurer le suivi;
  • d’agir comme point focal pour les relations de l’UNESCO avec les États Membres d’Afrique, l’Union Africaine, les communautés économiques régionales africaines et les autres organisations d’intégration régionale;
  • d’apporter son soutien aux cinq bureaux régionaux multisectoriels et aux instituts de catégorie 1 et veille à une consultation régulière entre les bureaux sur le terrain et le Siège dans le cadre de la réforme du dispositif sur le terrain;
  • de coordonner la réflexion prospective sur l’Afrique et l’analyse contextuelle des réalités et défis du continent et susciter notamment des travaux de recherche et d’études prospectives visant à garantir la cohérence et l’efficacité de la mise en œuvre de la priorité Afrique, avec le concours de spécialistes africains et d’ailleurs;
  • de promouvoir les activités de suivi et de réflexion prospective sur les enjeux, opportunités et problématiques de développement de l’Afrique;
  • de renforcer le partenariat stratégique avec les États membres d’Afrique, la Commission de l’Union africaine, les communautés économiques sous-régionales, la société civile, le secteur privé et les institutions spécialisées, afin qu’ils puissent participer davantage à l’action de l’Organisation en y apportant leurs contributions intellectuelles, techniques et financières;
  • d’élargir et de favoriser, sur la base d’avantages comparatifs, la complémentarité d’action avec d’autres agences, fonds et programmes du système des Nations Unies agissant en Afrique;
  • de contribuer à la mobilisation des contributions extrabudgétaires en faveur des programmes phares de la priorité Afrique;
  • de rendre visibles les actions et activités entreprises dans le cadre de la Priorité Afrique.
Retour en haut de la page