Priorité Afrique: Culture

Le savoir-faire du travail du bois des Zafimaniry. Madagascar. © J. Ségur/ZED

S’agissant de la priorité globale accordée à l’Afrique dans le domaine de la culture, une assistance particulière est apportée au continent pour renforcer l’application des conventions dans le domaine de la culture, notamment des conventions de 1972, 2003 et 2005.

L’accent  est placé sur un certain nombre de domaines prioritaires sous-régionaux afin d’accroître l’impact et la visibilité de l’action engagée. Une attention particulière sera accordée à la promotion des langues et au multilinguisme.

Dans le domaine des industries culturelles et créatives, l’aide à la décision et le renforcement des capacités est appuyées pour favoriser l’émergence de marchés locaux viables et pour améliorer l’accès aux réseaux internationaux, notamment dans le domaine de la musique, de l’artisanat et de l’industrie textile.

En ce qui concerne le dialogue interculturel et la cohésion sociale, de nouveaux efforts seront déployés pour répondre aux besoins du continent et pérenniser sa mémoire collective au regard du passé colonial et du mouvement d’indépendance, en donnant une nouvelle impulsion au projet « La route de l’esclave » et en poursuivant le programme « La mémoire de la libération en Afrique ».

Une stratégie spécifique est envisagée pour les pays africains en situation de post-conflit. Elle porte en particulier sur la question du trafic illicite et du pillage des biens culturels, sur la réhabilitation des sites naturels et culturels détruits et sur le dialogue en faveur de la réconciliation et de la paix. Des mesures seront également prises pour renforcer l’approche socioculturelle de la prévention et du traitement du VIH/SIDA par les populations locales, notamment dans le cadre des programmes conjoints menés par le système des Nations Unies.

Retour en haut de la page