Intégration Régionale

Le processus d’intégration régionale revêt une importance particulière pour le développement de l’Afrique. L’UNESCO, dans sa coopération avec le continent africain, n’a cessé d’œuvrer pour le renforcement de ces relations. Dans ce contexte, l’Organisation a aligné au cours de ses stratégies à moyen-terme son action aux priorités définies par l’Afrique au niveau continental, sous-régional et national. Depuis 2004, plus de 40 décisions adoptées par les dirigeants et gouvernements africains concernent les domaines de compétence de l’UNESCO.

L’UNESCO dispose d’un bureau de liaison à Addis-Abeba qui travaille de façon très étroite avec la Commission de l’Union africaine (CUA). Cette dernière a été associée comme partenaire-clef dans le processus d’élaboration de la Stratégie opérationnelle de la Priorité Afrique adoptée par la 37e session de la Conférence Générale de l’UNESCO.

Au niveau sous-régional, l’UNESCO a signé des accords de coopération avec l’ensemble des huit communautés économiques régionales et trois organisations d’intégration régionales.

Quelques exemples de coopération au niveau régional

  • L’Education : L’UNESCO fournit, entre autres, un soutien technique à la CUA dans la mise en œuvre et l’évaluation du Plan d’Action de la Deuxième Décennie d’éducation en Afrique (2006-2015). L’UNESCO soutient aussi l’Université Panafricaine qui dispense une formation en niveau master et est constituée de noyaux universitaires dans les cinq régions africaines ; il s’agit de l’un des projets principaux de l’Union africaine. L’Organisation a aussi lancé l’initiative « La Grande Poussée » visant à accélérer les progrès éducatifs des 45 pays d’Afrique subsaharienne pour qu’ils atteignent les objectifs définis par l’Education Pour Tous.
  • Les Sciences, la Technologie et l’Innovation : Le Forum de Nairobi sur la Science, la Technologie et l’Innovation, qui a eu lieu du 1er au 3 avril 2012, a été co-organisé par l’UNESCO avec la CUA, la Commission Economique des Nations-Unies pour l’Afrique (UNECA), la Banque africaine de Développement (AfDB) et l’Association pour le Développement de l’Education en Afrique (ADEA). Le Forum a placé la science, la technologie et l’innovation (STI) au cœur du processus de développement durable et en tant que moteur complet de croissance. Le Forum est partie prenante de l’action continue de l’UNESCO en matière de mise en œuvre du Plan d'action consolidé pour la science et la technologie.
  • La Culture de la Paix : dans le cadre de la mise en œuvre du « Programme d’action intersectoriel et interdisciplinaire pour une culture de la paix et de la non-violence », l’Organisation et l’UA ont organisé ensemble des activités de promotion : le Forum Régional sur la culture de la paix en Afrique de l’Ouest, Abidjan, Côte d’Ivoire, le 4 et 5 juin 2012 ; le Forum panafricain « Sources et Ressources pour une culture de la paix » qui a eu lieu à Luanda du 26 au 28 mars 2013. Ce forum a marqué le lancement d’un mouvement panafricain à travers l’expression d’engagements spécifiques d’un ensemble de partenaires gouvernementaux et intergouvernementaux pour une culture de la paix. L’UNESCO a aussi contribué à la création d’un « Réseau de Fondations et d’Institutions de recherche pour la promotion d’une culture de la paix en Afrique » à Addis-Abeba le 20 et 21 septembre 2014. De plus, l’UNESCO est entièrement engagée avec la CUA, notamment à travers le Département de la Paix et de la sécurité, dans la célébration de la campagne « Agissons pour la Paix » avec une série d’évènements se déroulant à travers le continent.
Retour en haut de la page