08.10.2012 - ODG

L’UE conclut avec l’UNESCO un nouveau partenariat sur l’éducation, la culture, la science et les droits de l’homme

© UNESCO/Landry Rukingamubiri

Un nouvel accord qui dynamisera la coopération et le dialogue et contribuera au partage d’informations et de bonnes pratiques entre l’Union européenne (UE) et l’Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) vient d’être signé entre d’une part la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, et d’autre part la haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité/Vice-Présidente de la Commission européenne, Catherine Ashton, et le Commissaire européen au développement, Andris Piebalgs.

Le mémorandum d’accord fixe des priorités stratégiques claires et encourage le développement d’un dialogue sur les politiques dans les domaines d’intérêt mutuel pour les deux organisations tels que l’éducation, la culture, la science et la technologie, la politique maritime et la liberté d’expression.

« La signature de ce mémorandum d’accord entre l’UNESCO et l’Union européenne aujourd’hui est avant tout à mes yeux un signal fort et renouvelé de l’engagement de l’UE au sein de l’UNESCO, pour le programme de notre Organisation certes, mais aussi pour les valeurs qu’elle promeut et que partage l'Union européenne », a déclaré Irina Bokova.

Ce partenariat élargira les opportunités de relever les défis mondiaux, régionaux et locaux, notamment par un dialogue renforcé entre les délégations de l’UE et les bureaux hors Siège et instituts spécialisés de l’UNESCO.

Saluant cette initiative, M. Piebalgs a déclaré : « L’accord conclu aujourd’hui repose sur les valeurs que nous partageons et confirme notre volonté de renforcer notre collaboration avec l’UNESCO afin de rendre plus efficace le travail que nous accomplissons ensemble. L’engagement renouvelé de cibler les secteurs tels que les droits de l’homme et l’éducation est conforme à nos propres priorités, et j’espère qu’en travaillant ainsi, main dans la main avec nos partenaires, nous pourrons faire changer les choses dans ces domaines clés, comme jamais auparavant ».

Le mémorandum d’accord signé aujourd’hui s’appuie sur une coopération de longue date entre l’UE et l’UNESCO, fruit d’initiatives multipartites telles que le Partenariat mondial pour l’éducation, dont l’objet est d’améliorer l’efficacité de l’aide et le dialogue sur les politiques dans l’éducation, en apportant son soutien au secteur dans 48 pays ; l'Équipe spéciale internationale sur les enseignants pour l'Éducation pour tous, qui vise à aider les pays, en particulier en Afrique, à s’assurer la collaboration d’enseignants compétents et motivés en nombre suffisant ; et le Réseau des villes pour l’apprentissage mondial, qui encourage l’éducation des adultes et l’éducation tout au long de la vie. L’UNESCO a été particulièrement active dans le domaine de l’accès au savoir, notamment par le biais des TIC (technologies de l’information et de la communication)
– notamment dans ses plans pour une plate-forme en ligne novatrice offrant des ressources d’apprentissage libres et gratuites, ainsi que dans la science, la technologie et l’innovation.

L’UNESCO et l’UE défendent toutes deux les droits de l’homme et les libertés fondamentales en tant que pierres angulaires de la stabilité et du développement, et toutes deux sont également engagées en faveur d’une coopération multilatérale plus efficace et d’un développement inclusif ancré dans une éducation de qualité pour tous et le respect de la diversité culturelle.

La liberté d’expression, la sécurité des journalistes et la stabilisation des processus démocratiques sont d’autres exemples de cet engagement commun, qui s’appuie également sur l’éducation et la culture comme principaux vecteurs du développement pour le progrès des droits de l’homme et de la liberté d’expression.

L’UNESCO et l’UE coopèrent aussi dans les domaines de la protection civile et de la préparation aux catastrophes, ce qui se traduit notamment par une action commune dans le domaine de la prévention et de l'atténuation des impacts des risques marins et dans celui des systèmes durables d'alertes précoces.

S’appuyant sur le leadership de l’UNESCO en matière d’élaboration de normes juridiques internationales dans le domaine de la préservation du patrimoine culturel et de la promotion des industries culturelles, le partenariat entre l’UE et l’UNESCO soutient également les efforts engagés en faveur de la gouvernance culturelle aux niveaux national et régional par la mise en œuvre effective sur le terrain de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. L’UE appuie l’application de cette convention par le biais d’un organisme expert pour la gouvernance de la culture, dont bénéficient actuellement 13 pays.

Plusieurs autres projets sont en outre réalisés en partenariat avec l’UE, notamment dans le domaine de la sauvegarde du patrimoine mondial, du patrimoine culturel immatériel (comme les festivals du folklore égyptien et l’inventaire du patrimoine méditerranéen vivant), la préservation des sites du patrimoine mondial (tels que la vieille ville de La Havane ou la vieille ville de Naplouse), le développement des médias et la promotion de l’archéologie marine et côtière durable.




<- retour vers Qui sommes-nous?
Retour en haut de la page