07.06.2012 - Africa Department

Des manuels et des ordinateurs pour les établissements sinistrés de Brazzaville (Congo)

Brazzaville, le 25 mai - Une cérémonie a eu lieu le 25 mai à Mpila-Brazzaville à l’occasion de la remise officielle du matériel pédagogique fourni au gouvernement congolais par l’UNESCO. Cette aide d’urgence d’un montant de 50 000 dollars fait suite à l’explosion d’un dépôt de munitions à Mpila qui a fait de nombreuses victimes et occasionné des dégâts. L’aide de l’UNESCO a permis l’acquisition des manuels de mathématiques, de chimie, de physique, de sciences de la vie et de la terre, ainsi que deux ordinateurs et des équipements de bureautique.

La ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, Rosalie Kama,  a procédé au Collège d’enseignement général de Nganga Edouard à la remise officielle des matériels pédagogiques au titre de l’aide d’urgence de l’UNESCO. La cérémonie s’est déroulée en présence, notamment, du représentant de l’UNESCO au Congo, Abdourahamane Diallo, ainsi que du Secrétaire général de la Commission nationale congolaise pour l’UNESCO, Gabriel Bokoumaka ainsi que des directeurs des établissements et une centaine d’élèves sinistrés de classes de terminales.  

Au cours de son intervention Gabriel Bokoumaka a situé le contexte et les acquis de cette aide d’urgence. Rosalie Kama a pour sa part exprimé ses vifs remerciements à l’UNESCO pour cette aide.  

Ce matériel didactique (3 800 manuels scolaires des classes Terminales scientifiques ; deux ordinateurs et accessoires ; deux copieurs Laser) devrait permettre d’améliorer les performances des élèves des classes de terminales scientifiques. L’aide de l’UNESCO devrait également reconstituer la base des données de gestion du lycée, détruites avec les bâtiments.  

Le Bureau de l’UNESCO Brazzaville a accompagné les efforts de réinsertion rapide de plus de 23000 enfants qui étaient déscolarisés  depuis le 5 mars, au lendemain de l’explosion. Depuis cette date en effet, plus de 8800 élèves qui fréquentaient les trois établissements complètement détruits (le lycée de la Révolution, le collègue Gampo Olilou et le préscolaire) ne disposaient plus d’écoles, plus de matériels scolaires  et souffraient de traumatismes divers.  

Dans ce cadre, l’UNESCO a animé la Commission éducation, présidé la cellule de Communication d’urgence. Le Bureau vient de mobiliser 180,310 dollars du Fonds Central des Nations Unies pour les réponses d’urgence (CERF) pour la formation de 510 enseignants et autres personnels éducatifs à  l’appui psychosocial aux élèves incluant la sensibilisation à la prévention et à la réduction des risques ; l’éducation en situation d’urgence, et  la culture de la paix, l’éducation à la citoyenneté et au vivre ensemble dans la diversité culturelles.     ______________________________________________________________________ Pour de plus amples informations, contacter : M. Abdourahamane Diallo, Représentant de l’UNESCO en République du Congo M. Franck Carel Nkaya, Point focal Communication 134, Boulevard Maréchal Lyautey Bureaux situés en face du Centre Hospitalier de Brazzaville, B.P. 90 Tél : +242 670 55 53 E-mail :brazzaville@unesco.org - BRAZZAVILLE (République du Congo)               




<- retour vers Qui sommes nous?
Retour en haut de la page