26.02.2013 - UNESCO Office in Dakar

Evaluer le lien entre le changement environnemental et la migration au Sahel

Les changements environnementaux poussent les personnes à migrer. © UNESOC / Anne Müller

Les changements environnementaux conduisent à des migrations de populations, qui, à leur tour, induisent des changements majeurs au niveau de l’inclusion sociale, des droits humains et au niveau social de façon générale.

Pour appréhender la nature exacte et l’impact de ces changements, l’UNESCO lance deux études sur les relations entre la dégradation de l’environnement et la migration au Sahel. Les études seront menées au Sénégal et en Côte d’Ivoire et seront lancées durant des ateliers organisés dans ces deux pays. L’atelier de Dakar, Sénégal est prévu du 27 au 28 février tandis que celui d’Abidjan, Côte d’Ivoire se tiendra du 6 au 8 mars.

Les études prendront en compte des données existantes ainsi que des nouvelles connaissances empiriques générées. Elles feront l’objet de publication et présenteront des éléments de preuve recueillis et leurs implications politiques ainsi que des recommandations qui seront mises à la disposition des pays au Sahel et dans d’autres régions affectés par un phénomène similaire.

“Nous souhaitons arriver à une meilleure compréhension du phénomène” indique Marèma Touré-Thiam, Chef de la Section Sciences sociales et humaines au Bureau régional de l’UNESCO à Dakar. “Il s’agit d’un effort pour impliquer les gouvernements, les organismes de recherche, les medias et les partenaires au développement dans cette problématique afin d’assurer que les besoins des migrants, par exemple, en termes de services sociaux sont pris en compte dans les processus de planification » ajoute-t-elle.

Les études sont ainsi fortement orientées vers l’action publique dans une perspective régionale.

Cette activité est financée sur les fonds d’urgence.




<- retour vers Qui sommes-nous?
Retour en haut de la page