20.12.2013 - UNESCO Office in Dakar

Déclaration de Praia : Promouvoir l’emploi des jeunes dans l’économie créative

@ UNESCO/Carl Ampah

La réunion ministérielle de haut niveau sur la promotion de l’emploi des jeunes africains dans l’économie créative organisée par l’UNESCO et le Gouvernement du Cabo Verde, s’est tenue du 28 au 30 Novembre 2013 à Praia. Elle a réuni durant ces trois jours une dizaine de Ministres, des responsables de haut rang de différents départements ministériels, des représentants de diverses agences des Nations Unies et des organisations régionales et sous régionales, des experts ainsi que des jeunes entrepreneurs culturels provenant des huit pays suivants : Angola, Burkina Faso, Cabo-Verde, Côte d'Ivoire, Ghana, Nigeria, Sénégal et Sao-Tomé.

L’objectif de cette réunion était de voir comment puiser dans le vaste potentiel de la jeunesse pour promouvoir l’emploi des jeunes dans une économie créative en Afrique, afin de réduire le taux de chômage sévère qui sévit dans le continent : 200 millions de jeunes Africains sans emplois, soit 60% des chômeurs en Afrique.

C’est à l’instar des initiatives du gouvernement de Cabo Verde qui est en plein changement de paradigme quant à sa politique culturelle, que les différentes autorités qui ont participé à la réunion ont noté à leur tour, la nécessité pour les gouvernements africains de renforcer leurs politiques culturelles.

Le gouvernement de Cabo Verde a pris de nouvelles initiatives. Il a en effet, créé une véritable Banque de la Culture qui prend en compte les besoins et les réalités locales du secteur culturel, a mis sur place un cluster des industries créatives, lancé trois Réseaux nationaux de diffusion (l’artisanat, les arts vivants et les musées).

Le Nigéria a créé un fonds pour faciliter les productions de Nollywood. Au Sénégal et en Côte d’Ivoire, les fonds d’appui cinématographiques ont été relancés. Néanmoins, ces actions ne sont pas assez suffisantes pour réellement propulser l’économie créative et créer des emplois, notamment de manière durable.

L’adoption d’un nouveau cadre institutionnel

Le 30 Novembre 2013, au moment de la cérémonie officielle de clôture, la Déclaration de Praia qui a été rédigée et longuement discutée, va être adoptée par l’ensemble des ministres et hauts responsables politiques présents à cette rencontre. En effet, tous les 8 pays se sont engagés à mettre en œuvre cette déclaration qui selon le Premier Ministre du Cabo Verde, Dr José Maria Neves : « doit donner lieu à des projets pilotes dans le domaine de l’économie créative. »

À la question : comment améliorer l’employabilité des jeunes dans l’économie créative, l’une des suggestions majeures fut de soutenir les entreprises inclusives. Quant aux interventions des jeunes entrepreneurs, elles ont laissé faire comprendre l’indispensabilité au 21e siècle, de l’outil Internet pour le business. De nombreuses suggestions ont été faites, dont certaines ont fait l’objet de recommandations formulées dans la Déclaration de Praia.

Enfin, les Nations Unies, selon cette même Déclaration devraient apporter un soutien accru aux Etats pour la mise en œuvre des plans d’action et des programmes pilotes comprenant un dispositif de suivi et d’évaluation.




<- retour vers Qui sommes-nous?
Retour en haut de la page