12.07.2013 - ODG

La Directrice générale rencontre la Présidente du Malawi

© Edmund Mukandawire

Le 11 juillet, la Directrice générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova, a rencontré S. E. Mme Joyce Banda, Présidente de la République du Malawi, avec laquelle elle a échangé ses vues sur la coopération entre le Malawi et l’UNESCO.

La Présidente du Malawi a exprimé le soutien de son pays à l’UNESCO et a salué l’action menée par l’Organisation au Malawi dans des domaines divers et variés, dont l’enseignement technique et professionnel, l’éducation préventive contre le VIH/SIDA, l’éducation inclusive, le perfectionnement des enseignants, le patrimoine matériel et immatériel, la communication pour le développement par la création de radios communautaires, la liberté d’expression, les ressources naturelles et la conservation de la biodiversité. Elle a affirmé sa volonté d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement, notamment ceux qui concernent l’éducation, la santé maternelle, la mortalité infantile, la parité entre les sexes et la sécurité alimentaire.

S. E. Mme Joyce Banda a prié l’UNESCO de continuer d’appuyer les efforts de son pays visant à faire face aux questions d’accès, de qualité et d’efficacité dans le domaine de l’éducation, à promouvoir l’alphabétisation et l’apprentissage tout au long de la vie en vue d’éliminer la pauvreté et de favoriser le développement durable, et à réformer le secteur de l’enseignement technique et professionnel.

La Présidente a évoqué d’autres questions pressantes nécessitant l’appui de l’UNESCO, notamment la violence liée au genre, la gestion des ressources en eau, la fourniture d’une assistance technique à l’Université des sciences et de la technologie du Malawi, la promotion de la participation des filles aux activités en sciences et en mathématiques, la fourniture d’une aide technique pour la préparation de propositions d’inscription de sites sur la Liste du patrimoine mondial, le développement des industries créatives et du tourisme culturel, la formation des journalistes, et le développement des radios communautaires en tant que vecteur de promotion du pluralisme et d’autonomisation des citoyens.

La Directrice générale a félicité la Présidente pour son leadership ainsi que pour les réalisations du Malawi sous sa présidence. Elle a notamment salué son ambitieux programme visant à améliorer l’accès à l’enseignement supérieur ainsi que la qualité de cet enseignement, et a indiqué que l’UNESCO accompagnerait les efforts du pays en appuyant le renforcement des capacités, en contribuant à l’élaboration de programmes d’études pertinents, et en facilitant la constitution de réseaux avec d’autres établissements d’enseignement supérieur compétents, dans la région et au-delà.

La Directrice générale s’est félicitée de la volonté constante du pays de répondre aux besoins de la jeunesse, et a affirmé qu’il importait de former les jeunes pour leur inculquer les compétences nécessaires à leur insertion dans le marché du travail et, partant, à leur inclusion dans la société. Mme Bokova a en outre noté que la Présidente Joyce Banda et elle-même accordaient la même importance à l’éducation des jeunes filles et des adolescentes, et qu’elles avaient une vision commune s’agissant de la réduction des abandons scolaires et de la promotion de l’éducation scientifique et technologique à l’intention des filles.

Avant sa rencontre avec la Présidente de la République, la Directrice générale s’est réunie avec les ministres d’exécution dont relèvent les domaines de compétence de l’UNESCO et avec les vice-chanceliers des universités publiques. La réunion, présidée par Mme Eunice Kazembe, Ministre de l’éducation, de la science et de la technologie, a été l’occasion de faire le point de la coopération entre le Malawi et l’UNESCO et d’identifier les programmes à renforcer ainsi que les nouveaux domaines de coopération.

Le même jour, la Directrice générale a visité le Collège technique de Lilongwe et lancé la deuxième phase du Programme de renforcement des capacités en faveur de l’Éducation pour tous (CapEPT). Elle a en outre rencontré les partenaires de développement dans le domaine de l’éducation (notamment l’UNICEF, le DFID, l’ACDI, la Banque mondiale et le GIZ). Ils ont échangé leurs vues sur les contributions des partenaires internationaux au secteur de l’éducation, examiné les priorités immédiates des partenaires de développement en matière d’éducation ainsi que les initiatives réussies dont il fallait s’inspirer, et étudié les nouveaux moyens de renforcer la coopération en vue d’appuyer les efforts du pays.

À la fin de cette visite officielle, un communiqué conjoint fixant la feuille de route pour la coopération future entre le Malawi et l’UNESCO a été signé par la Directrice générale et la Ministre de l’éducation, de la science et de la technologie.

 




<- retour vers Qui sommes-nous?
Retour en haut de la page