18.12.2013 - Secteur des sciences sociales et humaines

3e Forum régional des ministres du Développement social de la CEDEAO au Ghana

© World Bank - Nigeria

Entièrement consacré à la « Vulnérabilité sociétale - Les défis de l'inclusion sociale des changements de l'environnement » le 3e Forum des ministres du développement social de la Communauté économique des Etats de Afrique de l'Ouest (CEDEAO), a eu lieu à Accra, au Ghana, les 16 et 17 décembre 2013.

Organisé par le gouvernement du Ghana et l'UNESCO, dans le cadre de son Programme pour la gestion des transformations sociales (MOST), ce forum ministériel a réuni non seulement des représentants des 15 États membres de la CEDEAO, mais également de nombreux chercheurs en sciences sociales et des représentants d'Instituts de recherche régionaux, comme le Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (CODESRIA).

Conçu comme une plate-forme pour l'échange de connaissances et de bonnes pratiques en matière de politiques publiques à l’échelle nationale, cet évènement a produit de féconds débats entre les décideurs politiques et les autres acteurs concernés par les stratégies régionales de politiques sociales.

L'événement a permis, notamment, de présenter les résultats d'un important projet développé par l'UNESCO dans deux pays de la région : la Côte d'Ivoire et le Sénégal. Ces deux études, portant sur l'impact du changement environnemental global sur les droits des migrants, ont permis l’élaboration d’un ensemble de recommandations politiques qui ont reçu l’approbation des décideurs participant aux projets.

Ce forum régional, consacré aux «défis de l'inclusion sociale induits par les changements environnementaux », répond pleinement aux deux priorités thématiques du programme MOST : « Les transformations sociales résultant des changements environnementaux mondiaux » et « L'inclusion sociale».

La notion de « Vulnérabilité sociétale », qui était notamment à l’ordre du jour, se situe précisément à l'intersection de ces deux priorités.

En dressant un état des lieux des processus de changements environnementaux dans les sociétés ouest-africaines, y compris le changement climatique, la perte de la biodiversité et la rareté de l'eau douce, ce 3e Forum régional a mis en lumière les schémas d'inclusion et d'exclusion sociales induits par ces transformations.

Ce Forum a contribué ainsi à nourrir la réflexion pour la mise en place de politiques d’adaptation à l'environnement socialement inclusives, qui, comme cela a été reconnu par les États membres de la CEDEAO, constituent une priorité.

C’est précisément la question de la vulnérabilité sociale causée par les désordres environnementaux qui tient un rôle primordial dans la réalisation du cadre de politique sociale pour l'Afrique, tel qu’adopté lors de la première session de la Conférence de l'Union africaine des Ministres en charge du développement social (2008).

De plus, la vulnérabilité sociale causée par les désordres environnementaux reflète les décisions prises lors de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio de Janeiro, juin 2012).

A l’issue de ce Forum, les ministres ont adopté une Déclaration ministérielle comprenant des recommandations politiques afin de répondre à la responsabilité sociétale soutenue par la recherche.

A l’initiative de l'UNESCO, le 1er Forum des ministres du Développement social de la CEDEAO s'était tenu à Bamako, au Mali, les 25 et 26 janvier 2006.




<- retour vers Qui sommes-nous?
Retour en haut de la page