10.05.2013 - UNESCO Office in Dakar

Les habitants de Toubacouta au Sénégal célèbrent leur nouveau centre culturel

Hommes et femmes provenant de 50 villages ont célébré et montré la riche diversité culturelle de la région ©UNESCO/Anne Müller

Ce fut une explosion de couleurs, des chants et des danses lorsque le Centre culturel de Toubacouta, un village au centre du Sénégal, a été inauguré le dimanche 5 mai 2013. Le Centre résulte d’un projet conjoint des Nations Unies coordonné par le Bureau régional de l’UNESCO à Dakar.

 

Un grand spectacle était présenté. Village après village, les habitants ont montré la riche diversité culturelle du Delta du Saloum.

Tous les intervenants ont exprimé leur gratitude pour avoir bénéficié du nouveau centre culturel qui résulte du projet MDG-F sur Culture et Développement au Sénégal. Le projet a duré de 2009 à 2012 et était financé à hauteur 6.5 millions de dollars des EU octroyés par le Gouvernement de l’Espagne. Il a couvert deux régions du Sénégal, le Delta du Saloum et le pays Bassari.

Des hommes et femmes de 50 villages du Delta du Saloum ont célébré le nouveau Centre en présence du Ministre de la Culture, du Ministre en charge de la bonne Gouvernance ainsi que des autorités locales, et des représentants de 5 Agences des Nations Unies, des artistes, des artisans, des acteurs locaux et autres partenaires tels que des organisations communautaires.

Faire de son mieux 

“Chers habitants de Toubacouta, nous avons à présent mis à votre disposition, un grand centre culturel. Prenez en soin et soyez créatifs » s’est ainsi exprimée Mme Ann Therese Ndong-Jatta, Directrice du Bureau régional de l’UNESCO à Dakar.

“Cet espace, s’il est géré comme il se doit, permettra sans aucun doute de renforcer la créativité des artistes, artisans et des acteurs locaux du développement intervenant dans le tourisme et la culture dans votre belle région. Chacun doit faire de son mieux pour que les artisans et les artistes puissent vivre de leur art ». Mme Ndong-Jatta a aussi remercié le Gouvernement de l’Espagne pour sa généreuse contribution.

L’UNESCO a coordonné le projet MDG-F en coopération étroite avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDII), l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) et le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Le premier dans son genre

“Ce Centre culturel est le premier de ce type au Sénégal » a souligné, quant à lui, le Ministre de la Culture, Monsieur Abdoul Aziz Mbaye.

Un centre similaire est en cours de finalisation dans le pays Bassari dans le cadre du même projet.

Monsieur Mbaye a aussi souhaité que de telles structures soient multipliées au Sénégal car elles constituent la pierre angulaire pour développer une économie créative.

"Il permettra de valoriser les talents artistiques et culturels à travers la promotion de l’écotourisme et la création d’emplois décents pour les jeunes et les femmes » a-t-il ajouté.

"Nous donné le nom de "L'esplanade des Asturies" à la place située en face du marché des artisans pour rendre hommage à la générosité du peuple espagnol” a poursuivi le Ministre.

Plus qu’un lieu de spectacle

Le Centre culturel de Toubacouta est bien plus qu’un lieu de spectacle. Il comprend :

  • Un bâtiment principal avec un grand espace et plusieurs pièces plus petites qui serviront à abriter des événements, des représentations, des formations etc… Certains équipements sont déjà en place tels que des machines à coudre, des équipements de cuisine et pour salons de coiffure. Un hall d’exposition,
  • Une scène en plein air Un bureau de tourisme
  • Des facilités pour le développement et la protection de la petite enfance
  • Des espaces réservés aux femmes et aux jeunes

“Le projet démontre qu’il est possible de développer une région par la culture” a encore poursuivi Ndong-Jatta. Elle a précisé que le centre était conçu en partenariat avec les structures gouvernementales couvrant la culture, le tourisme, l’artisanat, l’environnement et la famille.

Le projet a également couvert la formation d’artistes et artisans locaux dans les domaines du droit d’auteur, le marketing et la chorégraphie.

“Il est également un exemple d’efforts conjoints des Agences des Nations Unies s’inscrivant dans l’approche “Delivering as One” a dit Ndong Jatta qui a aussi ajouté “Je reste convaincue qu’une gestion efficiente de ce Centre permettra de développer le potentiel énorme en culture et tourisme de cette belle région».

La cérémonie d’inauguration a duré environ sept heures y compris la visite des nouveaux locaux. Une exposition montrant les spécificités culturelles de la région étaient organisée et visitée, une vente de produits artisanaux effectuée tandis qu’une troupe faisait de la musique en plein air.

Les populations du village continuèrent leurs danses et autres représentations pendant toute la soirée.

 

 




<- retour vers Qui sommes-nous?
Retour en haut de la page