La vision de l’UNESCO

L'objectif du bureau régional de l'UNESCO pour l'éducation dans les Etats arabes est d'améliorer les politiques qui mèneront à un accroissement de l'accès à l'éducation de la petite enfance dans ces pays ainsi qu’à l’amélioration de la qualité des pratiques en matière d'éducation de la petite enfance en accord avec la vision de l’UNESCO qui vise à :

  • Améliorer les politiques qui mèneront à un accroissement de l'accès à l'éducation de la petite enfance; 
  • Améliorer la qualité des pratiques en matière d'éducation de la petite enfance; 
  • Renforcer les capacités nationales et régionales en matière de protection et d’éducation de la petite enfance.  

La Déclaration de Jomtien sur l'éducation pour tous affirme que l'apprentissage commence à la naissance et confirme que la protection et l’éducation de la petite enfance est une composante essentielle de l'éducation de base.

Le Cadre d’Action de Dakar réaffirme l'importance de la petite enfance et inclut le développement de la protection et de l’éducation de la petite enfance comme l'un de ses six objectifs: Développer et améliorer l’éducation et la protection de la petite enfance, en particulier pour les enfants les plus vulnérables et défavorisés.

Une recherche a montré que les fondements du développement humain sont définis durant les premières années de l'enfant et que l'éducation de la petite enfance est considérée comme un facteur important pour la pose de bonnes bases pour un apprentissage efficace dans les stades primaires et plus tard dans la scolarité. Conscients de ce fait, la plupart des Etats arabes manifestent une augmentation du taux brut de scolarisation pré-primaire.

Les gouvernements de la région se concentrent généralement sur l'enregistrement, l'établissement de normes et des programmes pédagogiques, ainsi que le suivi des activités et la formation des enseignants. Certains d'entre eux ont introduit des mesures plus progressistes, comme la révision de la législation afin de mieux assurer des services et des programmes de qualité, la création de centres où les jeunes enfants peuvent apprendre gratuitement, ou l'amélioration de la coordination de toutes les parties concernées dans le secteur préscolaire. Cependant, l’accès aux services et programmes de la petite enfance est inégal vu que l’approvisionnement est largement concentré dans les grandes zones urbaines, laissant les populations rurales dans une situation désavantageuse. 

 

Retour en haut de la page