27.11.2012 - UNESCO Office in Beirut

Inclure la "Culture du dialogue interculturel dans les pays arabes" dans les programmes d'enseignement supérieur au Liban

Le Bureau régional de l’UNESCO à Beyrouth et la Coopération internationale allemande (GIZ) ont organisé une réunion de consultations avec des experts et des universitaires pour discuter de l’introduction du dialogue culturel et de la transformation des conflits dans les programmes de l'enseignement supérieur au Liban. La réunion qui s'est tenue à l'hôtel Holiday Inn (Verdun-Beyrouth) a débuté le lundi 26 Novembre 2012 et a duré deux jours.

Aujourd'hui, 26 conflits armés ont lieu dans le monde, cette réunion intervient à un moment où les pays arabes témoignent d’un changement, un moment où le dialogue et la résolution sont nécessaires. Les experts et les universitaires des universités libanaises, arabes et internationales participantes ont discuté des moyens pour introduire les concepts de consolidation de la paix dans l'enseignement supérieur et l'intégration d'une culture de dialogue et de transformation de conflits dans les programmes des universités libanaises.

Plus de 40 experts internationaux, chercheurs et universitaires ont participé à cette réunion qui fait partie du  programme du dialogue interculturel de l’UNESCO, du programme de  paix sociale de la Coopération Internationale Allemande, et du programme international du Roi Abdullah Bin Abdul Aziz pour le dialogue des cultures ; Tous ont pour objectif de promouvoir une culture dialogue dans les pays arabes pour la paix et le développement.

Parmi les sujets abordés lors de la réunion, la transformation des conflits et les études du dialogue interculturel dans la région arabe, comment l'éducation est-elle un outil majeur de paix et la perspective internationale sur l'intégration de la transformation des conflits dans le cursus universitaire. Les objectifs principaux sont d'explorer la façon dont les universités pourraient bénéficier de l'intégration de la transformation des conflits et des études du dialogue interculturel dans leurs programmes d'études, et de les sensibiliser sur l'importance de l’acquisition des compétences pratiques en matière de construction de la paix dans l'éducation.

 




<- retour vers Bureau de l'UNESCO à Beyrouth
Retour en haut de la page