Journée mondiale du patrimoine audiovisuel 2011

© UNRWA - Camp Baqa, Jordanie. 1967. Archives photographiques et cinématographiques de l'UNRWA pour les réfugiés de Palestine, inscrit au Registre de la Mémoire du monde en 2009.

La célébration de la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel est placée cette année sous le thème « Patrimoine audiovisuel : voir, entendre, apprendre ».

Les enregistrements sonores et les images en mouvement sont extrêmement vulnérables, on peut les détruire en un instant et délibérément. Emblématique du XXe siècle, le patrimoine audiovisuel peut disparaître à tout jamais par négligence ou en raison de la dégradation naturelle et de l’obsolescence technologique. La prise de conscience publique de l’importance de la préservation de ces documents doit se faire et la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel a pour vocation de servir de plate-forme pour mener des actions de sensibilisation à l’échelle planétaire.

L’UNESCO a adopté le 27 octobre pour célébrer la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel afin d’attirer l’attention internationale sur les enjeux dans ce domaine, en coopération avec le Conseil de coordination des associations d’archives audiovisuelles (CCAAA) et d’autres partenaires. Des archives du monde entier sont chaque année plus nombreuses à participer à la célébration de cette journée en organisant des activités destinées à faire prendre conscience de la fragilité et de la vulnérabilité de ce patrimoine, tout en mettant à l’honneur le travail des institutions qui contribuent à le protéger.

Le cinéma, la télévision et la radio font partie de notre patrimoine commun. Ce sont des supports de l’identité culturelle d’un peuple, mais d’innombrables trésors documentaires ont disparu depuis l’invention de ces technologies audiovisuelles qui facilitent le partage des expériences, de la créativité et du savoir entre les peuples.

L’ensemble du patrimoine audiovisuel mondial est menacé. Il n’est à l’abri nulle part, mais des initiatives telles que la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel et le programme Mémoire du monde permettent de soutenir l’extraordinaire travail fait par les professionnels de la conservation pour résoudre les problèmes techniques, politiques, sociaux et financiers qui menacent la sauvegarde du patrimoine.

L’UNESCO encourage toutes les institutions, partout dans le monde, à participer à la célébration du 27 octobre en montrant les précieuses collections dont elles sont les dépositaires, dans un effort mondial pour promouvoir la valeur du patrimoine audiovisuel.

 

L’UNESCO célèbre la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel

Bureau de l’UNESCO à Windhoek

Nations Unies. Arrivée d’une délégation de l’Organisation des Nations Unies à l’aéroport de Windhoek en mai 1962. © Archives nationales de Namibie, Polytechnique de Namibie

Les Archives nationales de Namibie conservent des documents gouvernementaux, judiciaires et privés d’une grande richesse, qui couvrent la période allant du protectorat allemand (1884-1915) et l’administration sud-africaine (1915-1990) jusqu’à la Namibie indépendante depuis 1990. Les archives audiovisuelles de ce fonds sont actuellement en cours de numérisation dans le cadre du projet des Archives numériques de Namibie (Digital Namibian Archive – DNA), en coopération avec l’Ecole polytechnique de Namibie et l’Université de l’Utah Valley.

Afin d’étendre l’accès universel et de sensibiliser à l’importance du patrimoine documentaire, la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel sera célébrée à Tsumkwe (Namibie) avec l’organisation des activités suivantes :

  • une exposition d’une sélection de la collection de films et de vidéos de John Marshall « Bochimans Ju’hoan, 1950-2000 », inscrite au Registre de la Mémoire du monde de l’UNESCO ;
  • une exposition d’une sélection de documents sonores et d’archives filmiques provenant des Archives nationales de Namibie ;
  • la remise aux Archives nationales d’une sélection de photos sur les vingt ans des Nations Unies en Namibie.

Une sélection de photos numérisées sera également présentée et le public aura la possibilité d’apporter sa contribution en complétant les métadonnées manquantes lors de l’exposition itinérante.

L’exposition se tiendra à la bibliothèque communautaire de Tsumkwe du 27 octobre au 4 novembre 2011. Des dignitaires du Conseil régional et des Archives nationales de Namibie honoreront de leur présence la cérémonie officielle d’inauguration.

Bureau de l’UNESCO à Katmandou

© Fondation Friedrich Wilhelm Murnau. Une scène du film Metropolis de Fritz Lang (Allemagne, 1927)

Le Bureau de l’UNESCO à Katmandou va célébrer la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel le 17 octobre 2011 avec la projection en plein air du film de Fritz Lang de 1927, Metropolis, dans la cour du musée de Patan (site de Lalitpur inscrit au Patrimoine mondial). La projection de ce film inscrit au Registre international de la Mémoire du monde de l’UNESCO sera annoncée publiquement et ouverte à tous.

Metropolis a été choisi pour être montré à Katmandou car c’est un fleuron du patrimoine audiovisuel. Film muet avec de courts intertitres, il est d’un accès plus facile que la plupart des films modernes pour n’importe quel groupe linguistique. Metropolis est également le premier film à avoir été inscrit au Registre de la Mémoire du monde en 2001. Le programme Mémoire du monde a été créé en 1992 afin de préserver et de promouvoir le patrimoine documentaire en grande partie menacé, car ce patrimoine est aussi important pour la survie des cultures et le maintien de la diversité culturelle de l’humanité que les monuments inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Composante essentielle du programme, le Registre répertorie le patrimoine documentaire ayant un intérêt universel. Le Népal n’a pour l’instant fait aucune proposition d’inscription au Registre de la Mémoire du monde.

Cet événement a pour objectif de faire prendre conscience du fait que les documents audiovisuels font partie des identités nationales et de la mémoire du monde, et qu’il est urgent de prendre des mesures pour les sauvegarder. Ce sera également l’occasion d’introduire le Registre de la Mémoire du monde au Népal

>> Cet événement sur Facebook (en anglais)

 

Autres organisations/institutions qui célèbrent la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel

La Cinémathèque danoise

La Cinémathèque danoise projette ce mois-ci trois films avec l’actrice Asta Nielsen :

  • Die weissen Rosen
  • Die geliebte Roswolskys
  • Balletdanserinden

>> Voir la description détaillée (en danois) sur le site de l’Institut du film danois

 

Découvrez les autres célébrations sur le site officiel de la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel 2011. 

 

Site web officiel de la Journée 2011

 

Cliquez sur le logo pour ouvrir le site web.

Actualités

Afficher les résultats 1 à 4 sur un total de 5

1

2

Suivante >

Retour en haut de la page