Bibliotheca Alexandrina

© UNESCO - Biblioteca Alexandrina

Reconstruction de la Bibliotheca Alexandrina

Au point de confluence de trois continents, Asie, Afrique et Europe, l’Égypte a été le berceau des civilisations depuis les temps les plus antiques.

Au début du 3e siècle avant JC, l’ancienne ville d’Alexandrie, une des gloires de l’antiquité, fut le lieu de naissance d’une vaste entreprise pour construire une Bibliothèque : la Bibliotheca Alexandrina. 

Mais cette Bibliothèque, ce vaste entrepôt de connaissances, fut détruite par un feu qui ravagea la ville d’Alexandrie. Le Gouvernement égyptien, en étroite coopération avec l’UNESCO, a décidé de construire une nouvelle Bibliothèque pour doter cette partie du monde d’un important point focal pour la culture, l’éducation et la science.

Aspects historiques

La communauté internationale a fait le premier pas pour effacer le désastre provoqué par le feu qui détruisit l’ancienne Bibliothèque voici 1600 ans, en aidant le projet pour la reconstruction de l’ancienne Bibliotheca Alexandrina.

Au point de rencontre des trois continents, Asie, Afrique et Europe, l’Égypte a été le berceau des civilisations depuis les temps anciens. Après plus de 4000 ans de développement de la culture pharaonique, les dynasties grecques de la lignée des Ptolémées ont tout fait pour que la ville d’Alexandrie devienne la capitale et métropole intellectuelle et commerciale du monde. La Bibliothèque qu’ils ont construite au quatrième siècle avant JC est devenue la première université du monde avec ses érudits et ses savants et comprenait des noms fameux comme Euclide, Ératosthène, Héron et Archimède, pour n’en citer que quelques-uns. 

La grande Bibliothèque qui a également servi de maison de publication, a été construite à côté du Musée. Sa gestion préfigurait celle de nos bibliothèques modernes avec un catalogue comprenant l’ensemble des 700.000 œuvres qu’elle contenait – manuscrits listés et classifiés dès le troisième siècle avant JC – jouissant de « droits de dépôt légal » et ayant le droit d’effectuer des copies de chaque livre qui entrait dans le pays.

Objectifs

Le Projet pour la renaissance de la Bibliotheca Alexandrina a pour but de construire une bibliothèque publique de recherche universelle et moderne, pour qu’elle devienne un centre d'éducation, de culture, de science et de recherche académique.

La Bibliothèque doit offrir aux communautés nationales et internationales de savants des collections uniques et des outils de recherche centrés sur les civilisations alexandrine, égyptienne, anciennes et médiévales, ainsi que des disciplines contemporaines. La Bibliothèque disposera également de collections scientifiques et technologiques de grande valeur pour aider au développement socio-économique et culturel de l’Égypte et de la région. La Bilbiotheca Alexandrina sera une ouverture mondiale vers l'Egypte et une ouverture d'Egypte vers le monde; une institution principale et reconnue de l'age numérique pour le transfert du savoir et des connaissances; un centre du dialogue inter-culturel et de la compréhension entre les peuples.

Retour en haut de la page