Des noms de domaines internationalisés

© iStock

L’UNESCO plaide vigoureusement la cause d’un Internet multilingue   contribuant à l’accès universel à l’information et au savoir, ainsi qu’à la diversité culturelle dans le cyberespace. Au cours de la dernière décennie, Internet a eu un impact de plus en plus important sur la vie sociale, économique et politique. L’extraordinaire développement d’Internet a attiré l’attention de la communauté internationale sur son fonctionnement structurel et ses répercussions publiques multidimensionnelles, plus communément appelée  « gouvernance de l’Internet ».

 

Depuis 2007, l’UNESCO participe aux discussions du  Forum sur la gouvernance de l’Internet (FGI), en collaboration avec d’autres organisations internationales comme l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) et d’autres partenaires publics ou privés.

L’UNESCO a toujours encouragé le développement et la diffusion de contenus multilingues dans le cyberespace à travers diverses initiatives, mais l’Organisation a récemment accepté d’entreprendre des questions relatives à un accès multilingue au cyberespace.

Un travail considérable a été entrepris par l’ICANN pour développer le Système de noms de domaine (DNS) en proposant les Noms de Domaines Internationalisés (IDN) qui ont introduit des domaines de premier niveau (TLD) dans différents scripts et permettent aux utilisateurs d’Internet d’accéder aux noms de domaines dans leur propre langue. L’UNESCO soutient ce développement en s’assurant que tous les Etats membres soient au courant des questions soulevées par le développement des IDN et qu’ils soient engagés dans le débat politique environnant.

Retour en haut de la page