Mesurer la diversité linguistique sur l’Internet

Depuis presque dix ans, l’UNESCO a apporté son soutien à de nombreuses initiatives et projets qui visent à mesurer la diversité linguistique sur l’Internet.  L’UNESCO est convaincu qu’il existe une corrélation importante entre les langues sur l’Internet et la diversité des langues dans un pays donné. De ce fait, les états ont un rôle considérable à jouer dans l’adoption de politiques appropriées de langues sur l’Internet, fondées sur des données fiables.

Activités antérieures :

2009

Publications :

Daniel Pimienta, Daniel Prado and Álvaro Blanco (2009): « Douze années de mesure de la diversité linguistique sur l'Internet : bilan et perspectives »

2007

Atelier sur les expériences de mesure des langues dans le cyberespace
22 février 2007, Siège de l’UNESCO

Cet atelier a été organisé par le projet d’observatoire linguistique [Language Observatory Project (LOP)], le réseau mondial pour la diversité linguistique et l’UNESCO, et parrainé par l’agence japonaise pour les sciences et la technologie, dans le cadre de la journée internationale de la langue maternelle, célébrée le 21 février.

Cet événement a permis :

  • D’établir une discussion comparative des différentes méthodes utilisées pour mesurer la présence ou l’absence de certaines langues dans le monde numérique;
  • De partager les expériences et les résultats des études sur les langues de l’Internet en Asie et en Afrique;
  • De tirer des conclusions des expériences susmentionnées et de débattre d’une possible feuille de route pour soutenir le plurilinguisme et l’égalité d’accès au cyberespace;
  • De démontrer qu’un réseau multipartite est utilisable et utile.

Les conclusions de cet atelier ont été diffusées dans tous les pays par le réseau mondial pour la diversité linguistique, l’UNESCO (par le biais de son siège et de ses bureaux hors-siège), les universités membres du projet d’observatoire linguistique et d’autres partenaires.

2005

Mesurer la diversité linguistique sur Internet
Une publication de John Paolillo, Daniel Pimienta et Daniel Prado (2005).

2002

L’UNESCO travaille depuis 2002 en collaboration avec le projet d’observatoire linguistique et le réseau mondial pour la diversité linguistique au développement  de méthodes scientifiques visant à mesurer la présence des langues dans le cyberespace et dans le but d’attirer l’attention sur cette composante majeure de la diversité linguistique et culturelle.

Un des travaux clé du projet d’observatoire linguistique a été le développement de la Cyber Census Survey [enquête de recensement cybernétique]. Le projet d’observatoire linguistique et ce recensement ont été mis en place en partenariat avec de nombreuses institutions de différents pays et régions comme :

  • L’Université technique de Nagaoka, Japon
  • L’Université Keio Gijuku, Japon 
  • L'Université de Tokyo des études étrangères (TUFS), Japon
  • La Faculti Sains Komputer & Sistem Maklumat (FSKSM),
  • L'Université Teknology Malaisie (UTM)
  • Le Thai Computational Linguistic Laboratory (TCL), Thaïlande
  • L’Université de Miskolc, Hongrie
  • Le Technology Development of Indian Languages (TDIL), du Ministère des technologies de l’information, Inde
  • Le Laboratory for Web Algorithmics (LAW), du Dipartimento di Scienze dell’Informazione, de l’Université de Milan (USM), Italie.
Retour en haut de la page