Mise en œuvre de la Déclaration de Paris sur les REL

CC BY-Julien Hamou - Les Délégués lors de la réunion préparatoire sur les REL, Siège de l'UNESCO.

Le Congrès mondial des Ressources Educatives Libres (REL) qui s’est tenu en juin 2012 au siège de l’UNESCO fût l’occasion d’adopter la Déclaration de Paris sur les REL, première étape pour l’adoption de politiques d’intégration des REL dans l’éducation. Cette déclaration prévoyait notamment d’inciter les gouvernements à contribuer à la sensibilisation et à l’utilisation des REL et à développer des stratégies et des politiques sur les REL. L’UNESCO, en collaboration avec le Commonwealth Of Learning,  souhaite à présent appliquer ces directives et propose de mettre en place une série d’activités basée sur les 10 points de la Déclaration de Paris. Ainsi l’UNESCO organisera  des évènements de sensibilisation et de renforcement des capacités, et fournira des recommandations pour promouvoir les politiques éducatives en faveur des REL dans cinq pays, représentatifs de quatre régions du monde.

Réunion préparatoire, 26-27 mars, Siège de l'UNESCO

CC BY attribution license UNESCO - Pak Ari Santoso et Pak Nizam d'Indonésie

La première phase du projet a réuni des représentants de quatre pays partenaires, des experts en REL, et des spécialistes de l’UNESCO pour discuter des modalités du projet et se mettre d’accord sur le calendrier des activités.

>> Continuer

COMPOSANTES

L’UNESCO propose, avec les toutes les parties prenantes concernées, de préparer et mettre en œuvre une série d’activités globales basées sur les 10 points de la Déclaration de Paris sur les REL.

  • SENSIBILISATION – Ce composant a pour but de mieux faire connaître les REL.
  • DEVELOPPEMENT DE POLITIQUES – L’activité soutiendra des politiques et stratégies nationales sur les REL.
  • FORMATION DES ENSEIGNANTS – Cette activité se concentrera sur le développement et l’utilisation de matériaux REL pour appuyer la contextualisation du référentiel TIC/enseignants.

>> Cotinuer

Pays bénéficiaires

En se basant sur l’enquête mondiale sur les REL menée pour le Congrès mondial des REL en 2012 et la présence de solides bureaux hors-Siège et de sièges de partenaires potentiels, l’UNESCO propose de concentrer les activités dans cinq pays représentants quatre régions :

  • Afrique – Sénégal et Kenya
  • Etats arabes – Oman
  • Asie et Pacifique – Indonésie
  • Amérique latine et Caraïbes – Colombie

Ces pays ont exprimé un intérêt tout particulier pour le développement d’initiatives sur les REL. Tous à des niveaux différents, leurs besoins en termes de politiques de TIC et de REL dans l’éducation sont également très divers. L’UNESCO travaille à présent avec eux pour préparer une politique de soutien et de développement des REL qui correspondrait à ces besoins.

PARTENAIRES

Retour en haut de la page