Informations pratiques

La culture thaïe

© UNESCO Bangkok Office – Le Wat Pho ou temple du Bouddha couché, Thaïlande.

© UNESCO Bangkok Office – Le Wat Pho ou temple du Bouddha couché, Thaïlande.

En Thaïlande, on ne salue pas en souhaitant « bonjour », « bonsoir » ou « bonne nuit », mais en prononçant le mot « Sawatdee ». En guise de poignée de main, joignez les paumes comme dans une attitude de prière et inclinez-vous légèrement. Habituellement, c’est au plus jeune ou au moins élevé dans la hiérarchie de commencer les salutations. Pour prendre congé, répétez le même mot et le même geste. Ce salut est appelé Wai, on y répond toujours par un salut similaire. Il n’est cependant pas nécessaire de le rendre à un enfant. C’est en quelque sorte l’équivalent de la poignée de main. En faire usage sans nécessité ne sera pas considéré comme une offense, mais peut prêter à confusion. Par exemple, vous n’avez pas besoin de rendre répondre au salut des serveurs, des chauffeurs et du personnel en général.

Les Thaïlandais ont un sens aigu de l’image et tiennent beaucoup à garder la face. Ainsi, ils chercheront à tout prix à esquiver la confrontation et éviteront de  se mettre dans l’embarras ou d’embarrasser autrui. Pour ne pas risquer de perdre la face dans une conversation, on évite d’aborder les sujets pénibles ou de se montrer contrariant, critique ou agressif. En Thaïlande, hausser le ton ou perdre votre sang froid ne vous mènera nulle part. Cela ne servirait qu’à embarrasser toutes les personnes présentes, qui pourraient alors choisir de vous ignorer. Vous verrez peut-être les Thaïlandais sourire des malheurs d’autrui. Il ne faut pas y voir une marque d’inhumanité, mais simplement une façon d’épargner l’égo de la personne en détresse. Sauver la face est la principale raison d’être du sourire en Thaïlande : c’est le meilleur moyen de détendre n’importe quelle situation, ou presque.

À faire et à voir

© UNESCO Bangkok Office – Le temple du Bouddha couché, Bangkok, Thaïlande.

© UNESCO Bangkok Office – Le temple du Bouddha couché, Bangkok, Thaïlande.

Surnommée par ses habitants Krung Thep (« la cité des anges »), Bangkok offre de nombreuses attractions. Parmi les sites incontournables, on compte le Palais royal, situé à proximité des plus spectaculaires temples de Bangkok, le temple du Bouddha d’émeraude, le Wat Arun ou temple de l’aube ou encore le Wat Pho ou temple du Bouddha couché. Les amateurs de shopping trouveront dans le centre-ville, autour des rues Silom et Sukhumvit, les magasins les plus renommés de Bangkok. Pour plus d’informations sur les attractions culturelles, les animations, les festivals, les restaurants ou les boutiques, consultez le site officiel  de l’Autorité de tourisme de la Thaïlande.

Le climat à Bangkok

Bangkok connaît un climat tropical, la température varie peu entre l’été et l’hiver. La saison des pluies dure de juin à octobre tandis que la saison sèche s’étend de novembre à mai. Entre novembre et février, les températures sont comprises entre 20 et 30 degrés Celsius. 

Pour plus d’informations sur les prévisions météo, consultez le site du Département météorologique thaïlandais (site en anglais).

Taux de change

Le taux de change commercial est soumis à des fluctuations quotidiennes. Pour l’argent liquide, le taux de change est légèrement plus faible que pour les chèques de voyage. Vous trouverez des banques et des kiosques de change à l’aéroport. En septembre 2013, le taux de change (en guichet) est d’environ 31 à 32 bahts thaïlandais pour un dollar US (http://www.scb.co.th/en/personal-banking - site web en anglais).

Il est utile de changer un peu d’argent avant de partir pour Bangkok, ou en arrivant à l’aéroport, afin de couvrir les premières dépenses que vous pourriez rencontrer. Par la suite, vous aurez facilement accès aux banques et aux bureaux de change en ville. De plus, il serait préférable d’avoir sur vous de petits billets (de 100 bahts ou moins) car les vendeurs ambulants ont rarement de quoi rendre la monnaie sur de gros billets (500 ou 1000 bahts). Sachez aussi que la plupart des guichets automatiques prélèvent 150 bahts (environ 4,50 dollars US ou 3,60 euros) à chaque retrait.

Lieu de la conférence

Imperial Queen's Park hotel
199 Sukhumvit Soi 22
Bangkok 10110
Thailande

Les participants soutenus par l'UNESCO bénéficient d'une réservation dans cet hôtel et n'ont pas besoin d'entreprendre la moindre démarche concernant leur réservation.

Nous conseillons aux participants libres de réserver dans cet hôtel où ils bénéficieront de tarifs préférentiels. Vous pouvez réserver une chambre en cliquant sur le lien Réservations à tarifs préférentiels (page en anglais).

>> Site officiel de l'Imperial Queen's Park Hotel

Hébergement en hôtel : autres solutions plus économiques

Les sites de réservation vous proposeront de nombreux hôtels, en fonction du quartier où vous souhaitez séjourner. Les plus pratiques sont ceux desservis par les lignes BTS et MRT. Nous vous conseillons de séjourner dans le quartier Sukhumvit, où vous trouverez de bons restaurants, des bars, des cafés, des centres commerciaux et des grands magasins. Pour trouvez les hôtels les moins chers, cliquez sur www.agoda.com ou Booking.com et tapez les mots-clés « Bangkok Sukhumvit ». Le moteur de recherche affichera les hôtels les meilleures propositions des hôtels situés dans la zone sélectionnée, ainsi que les commentaires des clients.

Nous vous recommandons les hôtels suivants, situés tout près de l'Imperial Queens Park hotel :

Napa Place, Sukhumvit 36 : http://www.napaplace.com
THB 2,178/chambre/nuit

Rembrant Hotel Bangkok, Sukhumvit 18: http://www.rembrandtbkk.com
THB 2,336/chambre/nuit

Windsor Suites Hotel, Sukhumvit 20 : http://www.windsorsuiteshotel.com
THB 2,667/chambre/nuit

Bangkok Hotel Lotus Sukhumvit, Sukhumvit 33 : http://www.hotellotussukhumvit.com
THB 1,710/chambre/nuit

Arriver à Bangkok par l’aéroport international Suvarnabhumi

L’aéroport Suvarnabhumi est situé à une trentaine de kilomètres à l’est de Bangkok. Il compte un seul terminal, le hall d’arrivée est au niveau 2 tandis que l’embarquement est au niveau 4. Cliquez ici pour pour voir un plan de l’aéroport.
 
Une fois arrivé à Bangkok, passés les contrôles douaniers et d’immigration, le meilleur moyen de rejoindre la ville est de prendre un taxi, qui vous déposera n’importe où à Bangkok pour 200 à 350 bahts, en fonction du trafic. Cette somme inclut une taxe de 50 bahts pour tout trajet de l’aéroport à la ville (le trajet en sens inverse ne sera pas taxé). La liaison ferroviaire Bangkok Airport peut également s’avérer pratique et économique : un trajet coûtera entre 15 et 45 bahts et vous permettra de rejoindre les lignes Skytrain, puis de là votre destination finale.

Étant donné que la plupart des chauffeurs de taxis ne comprennent pas l’anglais, il peut être utile d’imprimer l’adresse de votre hôtel, si possible en Thaï. À défaut, vous trouverez près des stations de taxis des employés pour traduire gratuitement en Thaï une adresse en Anglais. Prenez soin de conserver le papier qu’ils vous remettront jusqu’à ce que vous ayez atteint votre destination : il indique un numéro de service client et vous sera très utile si jamais le chauffeur tentait de vous faire escroquer ou d’utiliser un compteur trafiqué. Ne donnez en aucun cas ce papier au chauffeur, à qui l’employé aura déjà donné l’adresse en Thaï. Vérifiez que le compteur est bien en route, afin d’éviter qu’on ne vous fasse payer un tarif unique. Pour demander au chauffeur de mettre le compteur en marche, une femme dira chai meter kha et un homme chai meter khrap. Le compteur démarre toujours à 35 bahts.

Les transports

© UNESCO Bangkok Office - Le Skytrain, Bangkok, Thaïlande.

© UNESCO Bangkok Office - Le Skytrain, Bangkok, Thaïlande.

Cliquez ici pour voir un plan du réseau des transports publics de Bangkok.

Il compte deux lignes de BTS (Skytrain, métro aérien) et une ligne de MRT (métro souterrain). Les emprunter vous coûtera entre 15 et 40 bahts en fonction de la distance parcourue, mais jamais plus d’un euro ou un dollar. Les tickets sont vendus par des automates acceptant les pièces de 5 et 10 bahts, vous pouvez obtenir de la monnaie auprès des guichetiers. Le BTS et le MRT sont équipés de l’air conditionné.

Les taxis à compteur sont une bonne alternative pour se déplacer, en particulier dans les quartiers mal desservis par le réseau des transports publics (par exemple la vieille ville ou encore la rue Khao San). Comme indiqué plus haut, les taxis sont beaucoup moins chers que dans les autres grandes villes, le tarif moyen ne dépasse jamais 80 à 120 bahts (soit 2 ou 3 dollars US ou euros) à conditions de ne pas sortir de la ville.

Si vous décidez de vous déplacer en taxi, il vous faudra connaître le nom de la rue que vous cherchez ainsi que les noms de plus proches rues transversales. En effet, la plupart des chauffeurs de taxis ne connaissent pas les numéros des rues. Sur certains des axes principaux, les rues transversales, appelées soi, sont numérotées.

L’électricité

En Thaïlande, l’électricité est distribuée à une tension de 220 Volts et une fréquence de 50 Hz. Les prises sont de type A (à broche plane) ou de type C (à broche ronde). Certaines prises murales sont une combinaison des types A et C, elles sont compatibles avec les deux types de prises mâles.

Retour en haut de la page