A propos de l’initiative Les femmes font l’info

Comme Margaret Gallagher, chercheuse spécialisée dans l’étude des médias, l’a écrit en 1995 : « Tant que les femmes et les hommes n’ont pas la possibilité de travailler ensemble, sur un pied d’égalité, avec les même droits et les mêmes responsabilités, nos sociétés connaissent un déficit démocratique ».

« Les femmes font l’info » veut mettre l’accent sur le fait que l’égalité des genres, tant qu’elle n’est pas  respectée à tous les niveaux, doit rester une priorité pour toutes les sociétés et pour la communauté internationale. L’initiative a deux objectifs : promouvoir l’égalité des genres dans toute la structure des médias et assurer une visibilité égale des hommes et des femmes.

Tous les ans, l’UNESCO et ses partenaires invitent un éventail varié de représentants de la presse écrite et d’autres médias, mais aussi des ONG qui travaillent sur la relation entre les genres et les médias, afin de débattre d’un thème particulier, de partager leur expérience, leurs articles, leurs entretiens ainsi que des programmes télévisés et de radio, qui traitent du thème en question. Les rédacteurs en chef de journaux, de radios et de télévisions, en ligne ou non, sont aussi invités à participer à cette initiative de l’UNESCO en proposant des programmes spéciaux sur le sujet  ou en donnant aux femmes journalistes une responsabilité éditoriale dans la salle de rédaction pour la Journée Internationale de la Femme du 8 mars, ou pour la période de l’initiative « les femmes font l’info ». Ainsi, l’UNESCO attire l’attention sur ses objectifs spécifiques quant à la participation des femmes dans les médias. Ces objectifs ont été mis en place au cours de la Quatrième Conférence Mondiale sur les Femmes de 1995 à Beijing.

Comme le souligne la directrice générale de l’UNESCO : « La Déclaration et Programme d’Action de Beijing est une référence dans l’évaluation des progrès vers l’égalité des droits et des chances dans tous les domaines [les médias inclus] et pour comprendre les défis importants qu’il nous faut encore relever. La bataille pour l’égalité des genres est loin d’être gagnée… »

« Les femmes font l’info » souligne à nouveau l’importance d’une représentation équitable et équilibrée des hommes et des femmes dans les médias, allant de pair avec une diversité de voix et d’opinions, afin que les médias assurent effectivement leur responsabilité démocratique. Il faut pour cela attirer l’attention sur un problème concernant l’égalité des genres, dans mais aussi par le biais des médias mais aussi encourager le débat et les solutions basées sur l’action, jusqu’à ce que les objectifs internationaux soient atteints.   

Enfin, cette initiative de promotion politique est généralement accompagnée d’actions concrètes entreprises par l’UNESCO afin d’aider ses partenaires dans les médias et les États membres à faire face aux questions d’égalité des genres dans et par le biais des médias. En outre, « les femmes font l’info » permet aussi à l’UNESCO de consulter les principaux acteurs afin de s’assurer du bien-fondé de sa stratégie avant sa mise en place. La préparation d’indicateurs d’égalité des genres dans les médias est un exemple d’une telle action.

Retour en haut de la page