Faits et chiffres

La violence contre les femmes et les filles

  • Les femmes et les filles représentent 80 % du nombre de victimes de traite transportées d’un pays à un autre, que l’on estime à 800 000. La majorité d’entre elles (79 %) le sont à des fins d’exploitation sexuelle. Au sein des pays, encore plus de femmes et de jeunes filles sont victimes de traite, souvent à des fins d’exploitation sexuelle ou de servitude domestique.
  • À l’échelle mondiale, jusqu’à 50 % des agressions sexuelles sont commises contre des filles de moins de 16 ans.
  • Pour l’année 2002 seulement, on estime à 150 millions le nombre de jeunes filles de moins de 18 ans qui ont été victimes de violences sexuelles.
  • La première expérience sexuelle d’environ 30 % des femmes a eu lieu sous la contrainte. Ce pourcentage va même jusqu’à 45 % pour les femmes qui avaient moins de 15 ans à la date de leur première expérience.

Cliquez ici pour voir plus de données de l’ONU Femmes.

Global Media Monitoring Project (GMMP)

Le Global Media Monitoring Project (GMMP) 2010 fournit quelques statistiques utiles :

  • Seulement 24% des personnes interrogées, entendues, vues ou lues dans les médias écrits et audiovisuels sont des femmes, 76% sont des hommes.
  • Seulement 13% des articles traitent de sujets spécifiques sur les femmes.
  • Moins d'un expert sur cinq interrogé par les médias est une femme.
  • 46% des reportages renforcent les stéréotypes de genre.
  • Seulement 6% des articles soulignent les questions d'égalité/inégalité des genres.
  • 37% des articles sont rédigés par des femmes journalistes. Leurs articles se placent deux fois plus souvent contre les stéréotypes sexistes que ceux des hommes.
  • 18% des sujets d'actualité dépeignent les femmes comme des victimes, contre 8% de sujets sur les hommes.
  • 65,6% des postes de production et de conception sont occupés par des hommes contre seulement 34,4% par des femmes.
  • Une sous-représentation des femmes dans les médias a été observée dans 44% des pays concernés par l'étude.

Le Rapport mondial sur la condition de la femme dans les médias (GRWNM)

Le Rapport mondial sur la condition de la femme dans les médias (2011) constate que :

  • Les hommes occupent la grande majorité des sièges aux conseils d'administration et en gestion supérieure dans sept régions, à 74,1% et 72,7%.
  • Les hommes détiennent près de 71,3% des postes de cadres intermédiaires dans les entreprises interrogées, contre 28,7% des femmes.
  • Les hommes détiennent près de 61,3% des postes de cadres supérieurs, les femmes 38,7%.
  • Le niveau junior professionnel est dominé par les hommes avec près de 63,9% des postes occupés par des hommes, contre 36,1% des femmes.
  • Les hommes occupent près de 73,2% des emplois techniques professionnels, et les femmes un peu plus de 26,8%.
  • Seulement 16%, 27% et 69% de l'échantillon des entreprises des médias interrogées ont des politiques internes sur l'égalité des genres, respectivement en Europe de l'Est, au Moyen-Orient et Afrique du Nord, et en Afrique sub-saharienne.

Base de données sur les indicateurs des télécommunications/TIC dans le monde en 2011

La base de données de l'UIT sur les indicateurs de télécommunications/TIC dans le monde en 2011 note que:

  • La radio reste le support de communication qui prévaut dans la plupart des pays les moins avancés. En 2007/2008, plus de 75% des foyers dans les pays en développement avaient une radio.
  • En Afrique, dans les pays comme le Cameroun, le Zimbabwe et le Sierra Leone, entre 47% et 55 % des foyers ont la radio.
  • En 2009, seulement 28% des foyers en Afrique possèdaient une télévision.

Pour des raisons pratiques, le GMMP, la base de données de l'UIT et le GRWNM ne présentent pas de données ventilées par genre en ce qui concerne les communautés rurales. Cependant, concernant les communautés rurales, et par extension les femmes et hommes de ces zones, le niveau de participation et l'accès aux médias et à l'information seraient beaucoup plus faibles que les pourcentages indiqués ci-dessus.

Retour en haut de la page