Pourquoi cette initiative ?

L’UNESCO s’est engagé à défendre l’égalité des chances et le professionnalisme dans le journalisme sans discrimination de genre, race ou religion.

Il existe deux types de journalisme – le bon et le mauvais. Le bon journalisme implique une représentation et une recherche de diversité juste et équitable ainsi qu’un reportage équilibré dans les sujets, les perspectives et les points de vue.

Les femmes constituent la moitié de la population mondiale mais elles ne sont pas représentées dans la moitié des images médiatiques, ni les médias traitent la moitié des sujets les concernant.

L’initiative “Les femmes font l’info” attire l’attention sur le fait que bien que les femmes rejoignent le domaine des médias en nombre de plus en plus important, particulièrement les médias de la presse et les médias électroniques, peu d’entre elles brisent « le plafond de verre » qui les séparent des postes de direction.

“Les femmes font l’info” vise à encourager les dirigeants des médias à donner une juste considération au personnel féminin des salles de presse en termes d’attributions des tâches professionnelles, des postes et des opportunités de développement de carrière. Les éditeurs en chef choisissent l’actualité à couvrir, déterminent les points de vue, allouent le temps imparti à chaque article et expriment les valeurs des médias grâce aux choix éditoriaux.

La clé d’un journalisme professionnel et profitable demeure dans le fait de répondre aux besoins et désirs des lecteurs et auditeurs en ayant un large éventail de points de vue et de voix dont ceux des femmes.

Retour en haut de la page