Jeunes producteurs de télévision et VIH et SIDA

© iStockphoto.com

Le Réseau UNESCO des jeunes producteurs de télévision sur le VIH/SIDA implique la participation des organisations de télé-radiodiffusion en Afrique, en Asie-Pacifique, en Amérique latine et dans les Caraïbes, ainsi qu’en Europe.

Ce projet de renforcement des capacités vise à améliorer les compétences professionnelles des jeunes producteurs de télévision qui rendent compte des réalités du VIH et du SIDA, mais aussi à susciter un engagement à long terme des organisations régionales et sous-régionales de télé-radiodiffusion et de formation des journalistes en faveur de la prévention du VIH et du SIDA, du traitement et des soins apportés aux malades.

Les capacités de diffusion et de production télévisées dans les pays en voie de développement font face à des défis qui requièrent de l’espace, de la créativité et des moyens d’investigation afin de produire et de diffuser des informations crédibles et fiables au grand public. Tout cela suppose de bien connaître les problèmes relatifs au VIH et au SIDA et d’y être confronté. Le Réseau UNESCO des jeunes producteurs de télévision sur le VIH/SIDA donne l’occasion aux professionnels engagés d’acquérir une plus grande expertise sur le sujet et d’apporter l’impulsion nécessaire pour répondre à ces objectifs.

À ce jour, le projet a soutenu la formation de 212 jeunes producteurs de télévision, qui ont produit 107 programmes diffusés dans 74 pays.

Les résultats du projet

Le projet a eu pour résultat immédiat la production de courts-métrages et de scénarios documentaires de qualité. Il fournit également un support pour la création d’annuaires et de manuels rédigés dans la langue locale, ainsi qu’un financement initial pour soutenir les jeunes producteurs de télévision talentueux. Les productions sont présentées sous forme de DVD distribués gratuitement et mis à la disposition des organisations de télé-radiodiffusion et des institutions de formation des journalistes.

Formation et production

La formation est une composante importante du projet. La méthodologie est standard et comprend deux phases qui favorisent la constitution d’un réseau horizontal parmi les participants. Organisée dans un site régional, la première phase guide le processus de recherche et de rédaction des scénarios. Les participants rentrent ensuite dans leur pays pour y rassembler des séquences filmées, produire des courts-métrages et participer dans le même temps à des discussions en ligne supervisées par le principal formateur. Lorsque les stagiaires se retrouvent la seconde fois, ils se livrent à une critique mutuelle de leur travail et finalisent leurs courts-métrages. Les films sont ensuite présentés sous forme de DVD et distribués par l’organisation formatrice aux diffuseurs afin d’être retransmis gratuitement à l’échelle mondiale. Les DVD peuvent aussi être utilisés par des militants et des ONG.

Partenaires de mise en œuvre

L’Institut de l’Asie et du Pacifique pour le développement de la radiodiffusion AIBD, le Conseil international des radios-télévisions d’expression française CIRTEF, l’Office of Eurovision Regional News Exchange for South East Europe ERNO, le National Film and Television Institute of Ghana NAFTI, la Children and Broadcasting Foundation for Africa (CBFA), MTV-Europe, la Promoción y mejoramiento de la salud  (PROMESA).

Retour en haut de la page