Réponses aux situations de conflit et d’après-conflit

© SXC.hu/Shlomit Wolf

Depuis plusieurs années, l’UNESCO aide les médias indépendants dans les situations de conflit et d’après-conflit pour leur permettre de réunir et diffuser une information non-partisane. L’aide fournie dans ce cadre à des médias indépendants en Europe du Sud-Est, en Angola, dans la région africaine des Grands Lacs, au Moyen-Orient, au Timor Oriental et en Afghanistan a contribué à faciliter l’édification de la paix et les processus de réconciliation.

L’action menée par l’UNESCO dans ce domaine consiste notamment à promouvoir le dialogue entre les professionnels des médias de la zone de conflit et le reste du monde et à conseiller les autorités des pays qui sortent d’un conflit et veulent se doter d’une nouvelle législation sur les médias qui favorise le développement de la liberté d’expression. 

Cet effort de promotion des médias indépendants dans les zones de conflit est apprécié à sa juste valeur par la communauté internationale. Son caractère humanitaire a été reconnu par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés et le Département des affaires humanitaires de l’ONU lors de l’appel interinstitutions de juin 1994. En 1996, l’UNESCO a été disignée comme organisme chef de file de l’appel pour ce qui est de l’assistance aux médias indépendants au cours de la période de reconstruction dans l’ex-Yougoslavie. Depuis, l’Organisation a reçu un appui financier considérable d’un certain nombre de pays donateurs. 

Retour en haut de la page