Intervenants

Le contenu de cette page est disponible uniquement en anglais.

Afsané Bassir Pour

Director of the UN Regional Information Centre since 2006, Afsané Bassir-Pour was the correspondent of Le Monde, covering UN affairs from 1989 to 2003 in New York, and from 2003 to 2006 in Geneva.
The UN Regional Information Centre (UNRIC) covers 22 European countries, and was created after the closure of ten UN Information Centres in Western European capitals.  Every year the Regional Centre launches a Europe-wide public information campaign on one of the priorities of the United Nations and in partnership with one of the UN Agencies, Funds or Programs. Other main partners for these campaigns are the European media, and one major newspaper in each country.  The 2011 campaign is entitled ‘No to Violence Against Women’.

Alison Bethel McKenzie

Alison Bethel McKenzie has over 25 years experience in journalism, as a reporter, bureau chief, senior editor and trainer, working with the Boston Globe, The Detroit News, the Legal Times, and the Nassau Guardian. Before joining the International Press Institute (IPI) as Director in 2009, she spent a year in Accra, for the Washington-based International Center for Journalists, as a Knight International Journalism Fellow, helping Ghanaian journalists improve their reporting skills in the run-up to the 2008 presidential election. She has been director of IPI since February 2011.
Vienna-based IPI is a global network of editors, media executives and leading journalists dedicated to the furtherance and safeguarding of press freedom, the protection of freedom of expression, the promotion of the free flow of news and information, and the improvement of the practices of journalism. Nominated for the Nobel Peace Prize and winner of the Emmy, IPI also operates the Bangladesh Free Media Centre and the South East Europe Media Organization (SEEMO).

Irina Bokova

Irina Bokova est directrice générale de l'UNESCO. Ancienne ambassadeur de Bulgarie en France et auprès de Monaco, elle a été élue en 2009 à la tête de l'UNESCO pour quatre ans. Elle a également été représentante personnelle du Président bulgare à l'Organisation internationale de la francophonie et déléguée permanente auprès de l'UNESCO de 2005 à 2009. Au cours de sa longue et remarquable carrière, elle a notamment représenté la Bulgarie aux Nations Unies. Dans son pays, elle a été Secrétaire d'Etat et Ministre des affaires étrangères. Née en 1952, elle a obtenu sa maîtrise à l’Institut d’Etat des relations internationales de Moscou et a étudié à l'Université du Maryland et à Harvard aux Etats-Unis. Mme Bokova a grandement participé à la transition pour l'intégration européenne. Comme membre fondatrice et présidente de l’European Policy Forum, elle a œuvré en vue de surmonter les divisions en Europe et de promouvoir les valeurs de dialogue, de diversité, de dignité humaine, ainsi que les droits de l’homme. >> Discours

Catalina Botero Marino

Catalina Botero is the Special Rapporteur for Freedom of Expression of the Inter-American Commission on Human Rights (IACHR). Before assuming this role in July 2008, Dr. Botero Marino worked as an Auxiliary Magistrate and Acting Magistrate at the Constitutional Court of Colombia. Her previous positions include: Adviser to the Office of the Prosecutor General of the Nation of Colombia; National Director of the Office for the Promotion of Human Rights in the Office of the Ombudsman of Colombia, Director of Human Rights and International Humanitarian Law at the NGO ‘Fundación Social’, and professor and researcher at the law school of the Universidad de los Andes as well as other universities in Colombia and abroad. She is the author of several books and essays published in various countries on freedom of expression, constitutional law, international criminal law and transitional justice.

Emmanuel Boutterin

Emmanuel Boutterin, magistrat, est vice-président de l'Association Mondiale des Radios Communautaires (AMARC) reconnue par l'Unesco depuis 1986.  Il est notamment chargé de la zone d'opération MENA (Moyen-Orient et Afrique de Nord). Emmanuel Boutterin est président du Syndicat National des Radios Libres, en France, la plus importante fédération de radios communautaires et associatives en Europe. Il a été a été nommé par le Ministre Frédéric Mitterrand membre du Conseil Supérieur de la Propriété Littéraire et Artistique, comme représentant de la radiodiffusion.
L'AMARC, basée à Montréal, réunit plus de 4000 radios communautaires, fédérations, experts et partenaires des radios communautaires 114 pays. Depuis sa fondation en 1983 l'AMARC accompagne l’établissement d’un secteur mondial de la radio communautaire et appuie les réseaux de radios dans tous les pays. L’AMARC plaide pour le droit à la communication et la liberté d'expression au niveau international, national, local, dans les campagnes, dans les villes et dans les zones sensibles. L'AMARC  défend et promeut les intérêts des radios communautaires à travers la solidarité, la mise en réseau de production et la coopération.

Agnès Callamard

Agnès Callamard est directrice exécutive d’ARTICLE 19. Sous sa direction, ARTICLE 19 a renforcé son leadership sur les questions de politique publique et grandi, avec l’ouverture de cinq bureaux régionaux à travers le monde. Agnès a fondé et dirigé HAP (Humanitarian Accountability Partnership), premier organe international d’autorégulation des acteurs humanitaires. À HAP, elle a supervisé des mises à l’épreuve de la responsabilisation sur le terrain pour des bénéficiaires en Afghanistan, au Cambodge et en Sierra Leone. Mme Callamard a été chef du cabinet du Secrétaire général d’Amnesty International (AI). Elle a joué un rôle clé dans l’établissement d’un système efficace de gestion des cadres supérieurs et a aussi dirigé les travaux d’AI sur les politiques relatives aux droits humains des femmes. Agnès a enquêté sur les violations des droits de l'homme à travers le monde et beaucoup travaillé dans le domaine des mouvements de réfugiés et de personnes déplacées. Elle a publié de nombreux travaux et est titulaire d’un PhD en sciences politiques de la New School à New York.

Eric Chinje

Eric Chinje currently leads the Global Media Program at the World Bank Institute (WBI) and, in this role, has launched the IMAGE (Independent Media for Accountability, Governance and Empowerment) Network and Academy to build a corps of development journalists in the Bank’s client countries. Prior to that, he was the External Affairs and Communications Manager in the Bank’s Africa Region and the institution's spokesperson on Africa. He returned to the Bank after four years with the African Development Bank in Tunis where he was head of the institution’s External Affairs and Communications Unit. He is on the Board of the African Media Initiative (AMI) which he was instrumental in establishing, and is a Founding Co-Convenor of the African Media Leaders Forum (AMLF). Mr Chinje studied in the universities of Yaounde (Cameroon), Syracuse (New York) and Harvard (Massachusetts), and has since written and lectured extensively on Communication and Development in Africa. He served as Vice Chair of the World Bank/IMF Africa Club from 1996-2002 and was Editor in Chief of Cameroon Television, as well as being a contributing correspondent for CNN World Report, a stringer for the BBC World Service, Voice of America, and Deutschewelle Radio at various times between 1984-1991.

Jane Connors

Jane Connors joined the United Nations in 1996, and is the Chief of the Special Procedures Branch of the UN Office of the High Commissioner for Human Rights (OHCHR), which supports the thematic mandates of the Human Rights Council.  Previously, she was a senior human rights officer in the Human Rights Treaties Branch, responsible for activities relating to the reform of the treaty body system, and was the OHCHR focal point for the Secretary-General’s study on violence against children.  She also served for six years as Chief of the Women’s Rights Section in the UN Division for the Advancement of Women.
Prior to joining the UN, she was a law teacher at various universities in Australia and the United Kingdom.  She has published on the human rights treaty bodies, the human rights of women and children and violence against women.

Annie Game

Annie Game is the Executive Director of the International Freedom of Expression Exchange (IFEX ), a network of 95 freedom of expression organizations.  She is also Executive Director of the Toronto-based organization Canadian Journalists for Free Expression (CJFE), which promotes and defends free expression on a national level. 
Formerly Annie worked as a director with War Child Canada, Canada World Youth and Save the Children. She has an extensive background working internationally with diverse communities and partners in Asia, Africa and Latin America, as well as experience in freelance writing and radio.

William Horsley

William Horsley est représentant spécial pour la liberté de la presse et président de la section britannique de l’Association des journalistes européens (AEJ), réseau professionnel de journalistes et d’éditorialistes présent dans plus de 20 pays. Il représente l’AEJ, laquelle dispose du statut d’observateur au comité directeur sur les médias et les nouveaux services de communication du Conseil de l’Europe. Après avoir été pendant 25 ans comme correspondant étranger pour la BBC et présentateur de programmes télévisés et radiodiffusés, il est aujourd’hui journaliste indépendant et rédacteur d’articles sur les questions internationales à Londres. Il est membre du comité de la communication et de l’information de la Commission nationale du Royaume-Uni pour l’UNESCO et directeur international du Centre pour la liberté des médias (CFOM) à l’Université de Sheffield.

Jean-François Julliard

Né à Bordeaux, âgé de 37 ans et père de deux enfants, Jean-François Julliard a étudié le cinéma, l’audiovisuel et le journalisme à Paris et est titulaire d’un DESS en techniques du journalisme de l’Institut français de presse de l’Université Paris 2. Il a rejoint Reporters sans frontières en 1998 comme membre du bureau Asie qu’il a dirigé pendant plusieurs années, avant d’être nommé responsable du département de la recherche en 2004 et secrétaire général adjoint au printemps 2008. Il a joué un rôle actif dans la campagne de boycott de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Pékin en 2008, en participant à la manifestation organisée lors de la cérémonie d’allumage de la flamme à Olympie. Il a été nommé secrétaire général de Reporters sans frontières le 28 septembre 2008.

Jānis Kārkliņš

Avant d’assumer les fonctions de sous-directeur général de l’UNESCO pour la communication et l’information, M. Kārkliņš a été ambassadeur de Lettonie en France, à Andorre, à Monaco et auprès de l’UNESCO. Il a également été représentant permanent de la Lettonie auprès des Nations Unies à Genève.Pendant son séjour à Genève, il a assumé les fonctions de premier vice-président, puis de président du Conseil de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Il a été nommé à plusieurs postes auprès de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) et de la Commission de la science et de la technique au service du développement des Nations Unies. Il a présidé le Groupe d’experts gouvernementaux sur les armes à sous-munitions dans le cadre de la Convention sur les armes inhumaines. Il a également été vice-président du Comité de préparation de la phase de Genève du Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI) et président du Comité de préparation de la phase de Tunis.
M. Kārkliņš a représenté la Lettonie auprès du Comité consultatif gouvernemental de l’ICANN, Comité qu’il a présidé de 2007 à juin 2010. Avant d’être en poste à Genève, il a été sous-secrétaire d’Etat dans son pays. Il a également assumé les fonctions de conseiller auprès de l’ambassade de Lettonie en France et en Finlande. Titulaire d’un diplôme d’ingénieur de l’Université technique de Riga, il a suivi un programme de formation pour les diplomates d’Europe orientale à l’Institut Hoover de l’Université Stanford, aux Etats-Unis.

Kwame Karikari

Kwame Karikari is the executive director of the Media Foundation for West Africa, a press freedom/freedom of expression advocacy and promotion organisation based in Accra, Ghana. MFWA covers all 15 countries in the Economic Community of West African States and Mauritania, engaging in media law reform, legal defence of journalists, press freedom monitoring, and in protection for persecuted journalists. For several years, Karikari has been a professor in journalism and mass communication at the University of Ghana, as well as training journalists in other African countries. Throughout and prior to this time, he practiced as a journalist, and served as director general of the public Ghana Broadcasting Corporation in the early 1980s. He has also been an activist, pursuing social justice and human rights causes in Africa, including democratic reforms in Ghana, and serves on the boards of a number of human rights organisations and academic publications. He was educated at the City College of New York and Columbia University in New York.

Jan Kleijssen

Jan Kleijssen est né en 1958 à Almelo (Pays-Bas). Il a fait des études de droit international à l’Université d’État d’Utrecht (LLM en 1981) et étudié les affaires internationales à la Norman Patterson School of International Affairs de l’Université Carleton, à Ottawa (MA 1982). Il a été recruté par le Conseil de l’Europe en 1983 en qualité de juriste auprès de la Commission européenne des droits de l'homme. Après avoir rempli les fonctions de directeur du cabinet privé du Secrétaire général et de conseiller spécial du président de l’Assemblée parlementaire, il occupe aujourd’hui le poste de directeur des activités normatives à la Direction générale des droits de l'homme et des affaires juridiques du Conseil de l’Europe. Il est l’auteur de plusieurs publications dans le domaine des droits de l'homme et des relations internationales.

Frank La Rue

Frank La Rue est le rapporteur spécial des Nations Unies pour la liberté d'opinion et d'expression. Il s'est spécialisé en politique internationale américaine à l'Université Johns Hopkins. Il travaille dans le domaine des droits de l'homme depuis 25 ans. Frank La Rue est le fondateur du Centre pour l’action juridique de droits de l’homme (CALDH). Le CALDH est la première ONG guatémaltèque qui a amené des affaires devant le système interaméricain de protection des droits de l’homme. L’organisation promeut également les droits économiques, sociaux et culturels. Sa candidature présentée devant le Comité du Prix Nobel de la Paix en 2004 a souligné ses efforts et activités pour les droits de l’homme. Auparavant, M. La Rue a occupé le poste de Commissaire présidentiel de droits de l’homme au Guatemala et de Conseiller de droits de l’homme auprès du ministère guatémaltèque des Affaires étrangères. Il a été le Président du Conseil exécutif de l’Institut centre-américain d’études sur la démocratie sociale et il a également travaillé en tant que consultant pour le Haut Commissariat aux droits de l’homme de l’ONU.

Philippe Leclerc

Philippe Leclerc est Représentant du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés auprès de la France et de Monaco. De formation juridique il travaille pour le HCR depuis 1990 et a exercé des responsabilités pour cette organisation  au Cameroun (1990-1992), en Bosnie-Herzégovine et en Serbie (1993), en Slovénie (1994-1995), à Bruxelles (1996), auprès de la Suisse et du Liechtenstein (1996-2000), en charge de l’organisation de la première réunion ministérielle des Etats parties à la Convention de Genève sur le statut des réfugiés dans le cadre des consultations mondiales sur la protection à l’occasion du cinquantième anniversaire de la Convention (2001), Afghanistan (2002-2003), en charge de la section de l’apatridie à la division de la protection internationale au siège du HCR à Genève (2004-2008), et Représentant-adjoint en Syrie (2008-2010). Il a écrit divers ouvrages et articles notamment sur l’apatridie et la nationalité.
Philippe Leclerc is the Representative for France and Monaco of the UN High Commissioner for Refugees (UNHCR).  Coming from a legal background, he has worked for the HCR since 1990, carrying out his duties in Cameroon (1990-1992), Bosnia-Herzegovina and Serbia (1993), Slovenia (1994-1995), Brussels (1996), and Switzerland and Liechtenstein (1996-2000).  In 2001 he was responsible for the organization of the first ministerial gathering of the States Parties to the Geneva Convention on the status of refugees, within the framework of world consultations on the protection of refugees, marking the 50th anniversary of the Convention.  He subsequently worked in Afghanistan from 2002-2003, before taking charge of the Division of International Protection’s Statelessness Unit, working at the HCR Headquarters from 2004-2008 and as Deputy Representative in Syria from 2008-2010.  He has also written a range of publications and articles, most notably on the themes of statelessness and nationality.

Patricia Lusweti

Patricia Lusweti joined the International Telecommunication Union (ITU) in 1993, and is currently Editor-in-Chief of ITU News, where she plans, coordinates, directs and produces 10 issues of the magazine annually, both in print and online, in six languages.  She has initiated thematic editions to track global trends in telecommunications, broadening the magazine’s scope to monitor and report on information and communication technologies.  She holds a Masters degree in Linguistics & Contemporary Literature and a BA in Linguistics, Literature and Political Science.
ITU is the leading UN agency for information and communication technologies, with the mission to connect the world. Supported by a membership of 192 countries and over 700 private sector entities, ITU manages the radio-frequency spectrum and satellite orbits internationally, works to improve communication infrastructure in the developing world, and establishes global standards that foster seamless interconnection of a vast range of communication systems.

Jean-Paul Marthoz

Jean-Paul Marthoz is Europe’s Senior Advisor for the Committee to Protect Journalists, a non-profit organization which promotes press freedom worldwide by defending the rights of journalists to report the news without fear of reprisal.  He is the foreign affairs columnist and blogger for the Belgian daily Le Soir and associate editor of Europe’s World, as well as teaching international journalism at the Université Catholique de Louvain (UCL), and Ethics in international journalism at the Institute of Higher Studies of Social Communications (IHECS, Brussels).
Marthoz is currently also Vice-chair of the advisory Council of Human Rights Watch’s Europe and Central Asia division and a senior advisor with the Panos-Paris Institute, and has written and co-written some 20 books on journalism and foreign policy.

Dunja Mijatović

Dunja Mijatovic, de Bosnie-Herzégovine, a été nommée représentante de l’OSCE sur la liberté des médias le 11 mars 2010. Elle est spécialiste du droit et de la réglementation des médias. En 1998, en tant que membre du groupe des fondateurs de l’Agence de régulation des télécommunications de la Bosnie-Herzégovine, elle a aidé à créer un cadre légal, réglementaire et directeur pour les médias dans une société complexe issue d’une guerre. Elle a aussi participé à la mise en place d’un Conseil d’autorégulation de la presse et du premier service gratuit d’assistance téléphonique des médias en Europe du Sud-Est. En 2007, elle a été élue présidente de la Plate-forme européenne des instances de régulation. Elle était la première représentante d’un État non membre de l’UE et la première femme à occuper ce poste. Précédemment, elle avait présidé le Groupe de spécialistes du Conseil de l’Europe sur la liberté d’expression et d’information en temps de crise. Au cours de son mandat, le Comité des ministres du Conseil de l’Europe a adopté la déclaration du Comité des ministres sur la protection et la promotion du journalisme d’investigation et des Principes directeurs sur la protection de la liberté d’expression et d’information en temps de crise. En tant que spécialiste de la législation sur les médias et les communications, elle a travaillé en Arménie, en Autriche, en Iraq, en Jordanie, au Monténégro, en Serbie, en Slovénie, au Maroc et au Royaume-Uni.

Moira O’Brien-Malone

Moira O’Brien-Malone is head of communications at the United Nations Environment Programme’s Paris-based Division of Technology, Industry and Economics.  Before joining UNEP in 2009, she managed the communications department at the World Business Council for Sustainable Development, and served as head of media and external relations at WWF International.  She also worked as a journalist and editor for over 25 years in Australia, Singapore and the United Kingdom.
Created in 1972, UNEP represents the environmental conscience of the UN.  Based in Nairobi, its mission is to provide leadership and encourage partnership in caring for the environment by inspiring, informing, and enabling nations and peoples to improve their quality of life without compromising that of future generations.  The Division of Technology, Industry and Economics leads UNEP's work in the areas of climate change, resource efficiency, the green economy, and harmful substances and hazardous waste.

Rodney Pinder

Rodney Pinder is Director of the International News Safety Institute, a non-profit organization dedicated to the safety of journalists and other news workers in areas of danger.  INSI is an unprecedented coalition of the news media and individual journalists, media freedom groups, journalist unions and humanitarian campaigners.  It acts as a safety information exchange for the news industry and raises funds from international donors to provide basic safety training, free of charge for journalists and other news workers around the world who are unable to afford their own.
Pinder is a former senior foreign correspondent and news executive for Reuters.  He retired in 2002 after four years as global Editor of Reuters Television News and 37 years covering international affairs and conflict in three hemispheres.

Adam Rogers

Adam Rogers is the Senior Communications Advisor for the United Nations Development Programme’s Regional Liaison Office in Geneva, Switzerland.  In this capacity, he advises the organization on donor relations, advocacy and public affairs for Western Europe.  He also supports UNDP’s Bureau for Development Policy, particularly in the areas of communication for development, access to information, and communication for empowerment.  He is an advisor to UNDP’s Bureau for Crisis Prevention and Recovery, supporting the organization’s immediate crisis relief system, serving most recently in Haiti immediately after the earthquake. Prior to joining the UN system in 1994, he worked as a journalist, an author, and as an entrepreneur.
UNDP is the UN's global development network, an organization advocating for change and connecting countries to knowledge, experience and resources. It works through a network of 129 country offices, delivering $5 billion in development assistance annually to 176 countries worldwide.

Adv. Pansy Tlakula

Adv. Tlakula was appointed as a member of the African Commission on Human and Peoples’ Rights (ACHPR) in 2005. She holds the portfolio of Special Rapporteur on Freedom of Expression and Access to Information in Africa.  In 2011, Adv. Tlakula was reappointed to the Commission.  The ACHPR is established within the terms of the African Charter on Human and Peoples' Rights and is responsible for the promotion and protection of human rights in Africa.
Adv. Tlakula was one of the first members of the South African Human Rights Commission, and is currently the Chief Electoral Officer of the Electoral Commission of South Africa.

Gayathry Venkiteswaran

Gayathry Venkiteswaran occupe le poste de directeur exécutif de l’Alliance de la presse de l’Asie du Sud-Est (SEAPA), réseau qui représente les groupes de défense de la liberté des médias dans quatre pays de la région. Auparavant, elle avait dirigé le Centre pour le journalisme indépendant, organisation à but non lucratif destinée à promouvoir la liberté de la presse et l’accès des personnes à l’information en Malaisie. Elle a travaillé comme journaliste, ainsi que professeur d’histoire du journalisme et des médias dans des établissements privés d’enseignement. Elle est titulaire d’un mastère en relations internationales de l’Université nationale australienne et d’une licence en communication de masse de la Universiti Sains Malaysia.

Retour en haut de la page