République tchèque - Chronique de Constance

La Chronique du concile de Constance (1414-1418) est l’œuvre d’Ulrich Riechental (années 1360 – 1436 ou 1437), qui fut le secrétaire de la ville de Constance. Il n’a cependant pas écrit sa chronique avant les années 1430.

L’intérêt de cette œuvre réside dans le fait qu’elle n’a pas de caractère officiel, contrairement à d’autres sources : elle ne relate pas les discussions théologiques ou les activités diplomatiques, mais l’histoire extérieure du concile, notamment en décrivant les fêtes et les cérémonies pleines d’ostentation et l’animation de la ville. 

Le manuscrit de Saint-Pétersbourg appelé le Petit Riechental ne contient pas le texte de la chronique, mais seulement des illustrations accompagnées de courtes notes en latin. Bien que ce manuscrit, qui date des années 1470, soit postérieur [Je lis later. NdT] à celui de Constance, dont il reprend la composition, il est important parce qu’il contient la meilleure production originale inspirée par la Chronique de Riechental. Les dessins à la plume coloriés, qui rappellent la technique de la gravure sur bois, se caractérisent par l’individualisation des physionomies, souvent fort grotesques.

Retour en haut de la page