République tchèque – Le Catalogue des Manuscrits persans de la Bibliothèque Nationale de la République tchèque

La Collection des Manuscrits et des premiers livres imprimés de la Bibliothèque Nationale comprend 150 volumes de manuscrits persans.

Bien que la collection soit variée dans le contenu, les travaux de poésie dominent. Il y a des recueils de poésie (Díwáns) rédigés par de nombreux auteurs persans, poètes célèbres ou moins connus, et dont les noms ne figurent pas dans l’ensemble classique de la littérature persane. Il y a également des anthologies de la poésie persane, des biographies littéraires (Ádhar) et des documents ou des lettres (munsha'át) émanant de célèbres auteurs persans ainsi que des volumes contenant les œuvres classiques de la littérature soufie, tadhkiras (histoires de la vie des poètes) et de la prose. 

Le plus ancien manuscrit date de 792 AH (Nizami, N°114) alors que les plus récents sont du début du 20ème siècle. Leur contenu varie de quelques pages à plus de 1000. Beaucoup contiennent des gravures (Exlibris) sur les premières pages ou des timbres provenant des précédents détenteurs (par exemple, il y a un livre de la bibliothèque de Muhammad’Ali). Les reliures, parfois d’origine, sont soit en cuir, soit peintes et décorées à l'or (période Qajar) et certaines ont été réalisées sous l’Empire ottoman. La plupart des livres ont été écrits sur le territoire actuel de la République de l’Iran ; néanmoins, on y trouve également des volumes de l'Empire ottoman, de l'Asie centrale et de l'Inde. 

La collection reflète une variété esthétique selon le genre littéraire. Les deux premières pages sont généralement décorées, soit de quelques lignes ou avec de magnifiques ornements minutieusement réalisés à l’or. Plusieurs manuscrits contiennent des miniatures qui varient de 1 à 62 dans un seul volume. Certains manuscrits turcs sont écrits en persan alors que d’autres manuscrits persans sont écrits en turc et en arabe.

Retour en haut de la page