Manuscrits anciens de la littérature Dongba des Naxi

Patrimoine documentaire soumis par la Chine et recommandé à l'inscription au Registre Mémoire du monde en 2003.

© Administration préfectorale de Lijiang, Yunnan, Chine - Ancienne littérature Dongba

Le peuple Naxi est issu de l’ancienne tribu Qiang, qui habitait au nord-ouest de la Chine les vallées du Fleuve jaune et du Huangshui. A l’issue d’une migration nomade constante, les premiers Naxi se sont finalement installés dans les régions orientales et occidentales situées en amont du fleuve Jinsha. Aujourd’hui, environ
300 000 Naxi vivent à la jonction des provinces de Yunnan et de Sichuan et de la région autonome du Tibet.

Malgré des conditions environnementales très difficiles et l’absence de ressources matérielles, les Naxi ont cependant réussi à créer une culture ethnique à part entière et unique.

Comme cette culture se fondait sur la religion et que ses prêtres étaient appelés “ Dongba ”, cette ancienne culture prit le nom de “ culture Dongba ” et sa religion celui de “ religion Dongba ”. Ainsi, l’ensemble des pictogrammes, des inscriptions, des danses rituelles, des œuvres d’art et des outils liés à cette culture sont qualifiés de “ Dongba ”.

Ce qui ne cesse de surprendre beaucoup de personnes et ce qui nous conduit à considérer cette culture comme remarquable, c’est que les ancêtres des Naxi avaient pu créer un système d’écriture de plus de deux mille caractères, en utilisant des pictogrammes spéciaux pour exprimer leurs coutumes et transcrire leurs écrits.

Sous la pression d’autres cultures, la culture Dongba tend à se disperser et à disparaître lentement. Il ne reste plus que quelques maîtres capables de lire les écrits de cette culture. A l’exception de ce qui est déjà réuni et conservé, la littérature Dongba est donc sur le point de s’éteindre. De plus, comme elle a été composée sur du papier fabriqué à la main et qu’elle a été reliée à la main, cette littérature ne saurait résister au vieillissement naturel et aux manipulations incessantes. Etant donné l’état actuel des choses, le problème de savoir comment sauvegarder ce patrimoine rare et non reproductible de l’humanité est devenu une priorité pour le monde.

  • Année de soumission: 2003
  • Année d'inscription: 2003
  • Pays: Chine
Retour en haut de la page