Collection Christopher Okigbo

Patrimoine documentaire soumis par l'Afrique et recommandé à l'inscription au Registre Mémoire du monde en 2007.

© Christopher Okigbo Foundation (COF)
Okigbo Will Return

Le statut incontestable de Christopher Okigbo (1932-1967) en tant que plus grand poète africain anglophone, postcolonial et moderniste est attesté, non seulement par deux études majeures consacrées à son œuvre (Sunday Anozie, Creative Rhetoric: Christopher Okigbo, 1972, et Dubem Okafor, Dance of Death: Nigerian History and Christopher Okigbo’s Poetry, 1998) et par deux importants ouvrages collectifs d’éminents spécialistes (Critical Perspectives on the Poetry of Christopher Okigbo, sous la direction de Donatus Nwoga, 1983, et Critical Essays on Christopher Okigbo, sous la direction de Uzoma Esonwanne, 2000), mais aussi par les hommages qui lui ont été rendus dans un recueil à sa mémoire (Don’t Let Him Die: An Anthology of Memorial Poems for Christopher Okigbo) sous la co-direction du plus éminent des romanciers africains, Chinua Achebe (1978). Quantités d’articles dans des revues savantes, de chapitres de livres, d’hommages poétiques dans des magazines publiés dans le monde entier, ainsi que des mémoires de maîtrise et des thèses continuent à rendre hommage à son importance et à la place unique qu’il occupe dans la littérature africaine moderne. Son principal recueil de poèmes figure sur la liste des cent œuvres littéraires africaines les plus influentes du XXe siècle.

  • Année de soumission: 2007
  • Année d'inscription: 2007
  • Pays: Afrique
Retour en haut de la page