Manuscrits enluminés de la période ottonienne exécutés au monastère de Reichenau (Lac de Constance)

Patrimoine documentaire soumis par l'Allemagne et recommandé à l'inscription au Registre Mémoire du monde en 2003.

© Bayerische Staatsbibliothek (Bavarian State Library)

Les enluminures du monastère de Reichenau, situé sur une île du lac de Constance, sont représentatives de cet art qui a marqué le règne des empereurs Otton de Germanie. L’atelier de Reichenau n’était certes pas le seul centre important, mais peu d’œuvres d’art sont aussi représentatives de l’art ottonien que les miniatures exécutées dans ce monastère. Après le déclin de l’empire carolingien, la stabilisation politique, le retour de l’idée d’empire et la réforme de l’église ont favorisé l’essor de l’art et de la culture. La supériorité absolue de l’enluminure allemande en Europe s’est affirmée pour la première fois pendant la période ottonienne. Soutenues par l’empereur et des évêques impériaux influents, les grandes églises de l’empire ont été dotées de moyens inestimables et de manuscrits de choix. L’intensité de la vie intellectuelle, culturelle et religieuse a inspiré les plus grands chefs-d’œuvre. Grâce aux commissions d’évêques influents et de l’Empereur, le monastère de Reichenau a joué un rôle, et non des moindres, dans cette effervescence. Les enluminures reflètent la spiritualité de l’époque et leur ambition était à la hauteur des modèles dont l’art s’inspirait à l’époque : les peintures de la fin de l’Antiquité, la période carolingienne et byzantine. Or, l’intention des artistes n’était pas d’imiter mais de créer un style nouveau. 

Parmi les œuvres les plus remarquables, on trouve à Reichenau de nombreuses séries de miniatures sur la vie du Christ qui devaient influencer l’art pendant des siècles. En outre, les portraits des empereurs figurant dans les manuscrits liturgiques ont été particulièrement reconnus en tant qu’œuvres d’art et témoignages historiques de première importance. Ils expriment l’idée du chef en tant que protecteur de l’église, élu par Dieu lui-même. Le fait d’ajouter au livre le portrait du chef permet de saisir visuellement qu’il soutient l’Eglise et qu’il est inclus dans la prière.

  • Année de soumission: 2003
  • Année d'inscription: 2003
  • Pays: Allemagne
Retour en haut de la page