Les jésuites d'Amérique

Patrimoine documentaire soumis par le Chili et recommandé à l'inscription au Registre Mémoire du monde en 2003.

Le patrimoine culturel documentaire du Fonds des jésuites d’Amérique conservé par l’Archivo Nacional de Chile (Archives nationales du Chili) est un témoignage essentiel de l’histoire des Antilles, de l’Argentine, de la Colombie (Bogotá), de la Bolivie, de Cuba (La Havane), de l’Equateur, de l’Espagne, des Philippines (Manille), du Mexique, du Paraguay et du Chili des XVIIème et XVIIIème siècles, et renvoie à tous les domaines où la Société de Jésus a mené son action. 

La Société de Jésus a été créée à Rome en 1540, année où le Pape Paul III lui a donné une existence légale. Les membres de cette Congrégation nouvellement créée étaient les héritiers de la Renaissance tout en restant fidèles à la tradition chrétienne de la fin du Moyen-Age. Ils ont fréquenté la Sorbone et d’autres universités mais leurs objectifs ont été de les éloigner des amphithéâtres et de les faire s’embarquer sur les caravelles espagnoles et portugaises en direction des Indes occidentales et orientales. Les missions étaient implantées au milieu de ces communautés et leur action prévoyait l’ouverture d’écoles qui ont fini par constituer un bastion de la nouvelle «propédeutique», un nouvel enseignement, un nouvel art d’être un homme : l’humanisme chrétien. L’éducation a été une nouvelle forme de missionnariat. La dualité du programme institutionnel représentée par les écoles, à l’exception de celui des universités, et le dynamisme centrifuge des missions jésuitiques, dont la nature inhérente était dans la culture, est devenue un mode de vie partout où les Jésuites ont étendu leur action. 

Le Fonds des jésuites d’Amérique comprend en particulier une documentation rassemblée et produite par le Conseil d’administration des biens temporels des jésuites, un organisme créé par la Couronne espagnole, après l’expulsion de la Société de Jésus de tous les territoires sous la souveraineté de Charles III en 1767, et destinée à rendre rigoureusement compte des biens et propriétés que l’Ordre de Saint-Ignace possédait dans les zones où il s’était implanté. 

En plus des documents produits par cet organisme et à la suite de l’application du décret d’expulsion de la Société, un certain nombre de pièces originales ont été apportées qui appartenaient à l’Ordre et concernaient les inventaires d’un large éventail de propriétés appartenant aux Jésuites, de registres, d’ordres de la Couronne espagnole, de correspondance, de relations, de rapports et d’abondante information sur les activités religieuses, éducatives et économiques des jésuites. 

Ainsi, le Fonds des Jésuites constitue l’unique témoignagne essentiel à la disposition de toute personne intéressée, au niveau international, dans l’étude de la continuité de l’action universelle menée par la Société de Jésus dans l’Amérique espagnole. A cet égard, l’information contenue dans plus de 128 000 fiches qui composent le Fonds des jésuites d’Amérique est intrinsèquement liée à l’histoire de l’Ouest, du vaste empire espagnol du XVIIème, XVIIIème et début du XIXème siècle.

  • Année de soumission: 2003
  • Année d'inscription: 2003
  • Pays: Chili
Retour en haut de la page