Los olvidados

Patrimoine documentaire soumis par le Mexique et recommandé à l'inscription au Registre Mémoire du monde en 2003.

Le film Los Olvidados (en français : Pitié pour eux, ou Les Réprouvés), tourné en 1950 par le réalisateur hispano-mexicain Luis Buñuel, est le plus important document qui existe en espagnol sur la marginalité des enfants dans les grandes villes contemporaines. Il est aussi un regard cru et réaliste, jeté sans concessions sur une partie de la société mexicaine, dans un bidonville de Mexico où les personnages, observés soigneusement et fidèlement, suivent la destinée inéluctable que leur assigne la situation sociale et économique. 

Avec Los Olvidados, Buñuel offre au cinéma mondial une œuvre accomplie dans laquelle, sans abandonner l'esthétique surréaliste de ses premiers films, tels que Le Chien andalou (1928) et L'Âge d'or (1930), il brosse un portrait passionné des oubliés, d'un trait brutal, mais honnête, à la fois tragique et poétique. C'est, en un mot, un film qui sera toujours contemporain. 

Dès le début, Los Olvidados a rencontré de nombreuses difficultés. L’écriture de son scénario a demandé à Buñuel deux ans de recherches préalables. Il lui a ensuite fallu convaincre le producteur Oscar Dancigers de le laisser libre stylistiquement et idéologiquement. Enfin, certains de ses collaborateurs, effrayés par les répercussions de ce film, ont demandé que leurs noms soient retirés du générique. 

Dancigers était conscient des problèmes que pouvaient causer au film la censure et les groupes conservateurs de la société mexicaine, et du risque qu’il ne soit même jamais projeté. Il fit donc tourner, presque en secret, une « autre fin », à l'opposé de la signification tragique du film. Finalement, grâce au soutien des intellectuels mexicains et au prix reçu au Festival de Cannes, le film connut le succès dans sa version originale, et ce n'est que cinquante ans plus tard que l'« autre fin » fut découverte. 

Le négatif original en nitrate de cellulose de Los Olvidados, perdu pendant vingt ans, a heureusement été retrouvé, et est maintenant à l'abri dans les coffres de la Filmoteca de l'UNAM, où il a été placé en dépôt par son propriétaire actuel,Televisa S.A., la société qui en a acquis la totalité des droits patrimoniaux et des droits voisins, y compris le négatif original qui fait l'objet de la présente proposition d’inscription au programme Mémoire du monde.

  • Année de soumission: 2003 
  • Année d'inscription: 2003
  • Pays: Mexico
Retour en haut de la page