Répertoire bibliographique universel

Patrimoine documentaire soumis par la Belgique et recommandé à l'inscription au Registre Mémoire du monde en 2013.

© Mundaneum

Il représente le premier travail de Paul Otlet et Henri La Fontaine au sein de l'Institut International de Bibliographie. Débuté à la fin du XIXème siècle, ce Répertoire se voulait une nouvelle forme de bibliographie, un nouvel outil d'accès à l'information. L'utilisation de fiches mobile, classées selon le langage universel qu'est celui de la Classification décimale Universelle, permettait une mise à jour plus rapide et plus efficace de cet outil et son utilisation dans le monde entier. Premier exemple de dématérialisation de la connaissance, le Répertoire bibliographique universel est aujourd'hui considéré comme le premier modèle de moteur de recherches.

  • Année de soumission : 2012
  • Année d'inscription : 2013
  • Pays : Belgique
Retour en haut de la page