A propos de l'UNESCO et du SMSI

L'UNESCO, dont une des principales missions est de promouvoir le libre échange des idées et du savoir, a eu un rôle fondamental dans la préparation de cet événement. L'UNESCO a mis en valeur les dimensions éthique, juridique et socioculturelle de la Société de l'Information. Elle a souligné également les opportunités que les Technologies de l'information et de la communication offrent à tout individu.

Phase de Tunis

L’UNESCO a participé activement à la réunion du SMSI, qui s'est tenue à Tunis en novembre 2005, et a organisé trois événements et une exposition autour du concept des « sociétés du savoir » >> Plus d'information

Phase de Genève

A la réunion du SMSI de Genève, l’UNESCO a introduit le concept de « sociétés du savoir », qui met l’accent sur la pluralité, la diversité et l’intégration. Ce concept accorde une importance primordiale au respect des droits de l’homme universels dans l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC), en se fondant sur quatre grands principes : la liberté d’expression ; l’accès universel à l’information et à la connaissance ; la diversité culturelle et linguistique ; et une éducation de qualité pour tous.  >> Plus d'information

A propos de WSIS

L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté le 21 décembre 2001 une résolution (A/RES/56/183) approuvant l’organisation du Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI) sous le patronage du Secrétaire générale de l’ONU, M. Kofi Annan, l’Union internationale des télécommunications assurant le rôle de chef de file dans les préparatifs aux côtés des organisations de l’ONU intéressées et des pays hôtes.

L’origine du Sommet remonte à la résolution 73 de la Conférence de plénipotentiaires de l’Union internationale des télécommunications (UIT), qui s’est traduite par des consultations entre les agences des Nations Unies aboutissant à un accord sur la nécessité d’organiser un Sommet mondial sur la société de l’information. Le Conseil, organe directeur de l’UIT, a approuvé à sa session de 2001 la tenue du Sommet mondial sur la société de l’information en deux phases : la première à Genève, du 10 au 12 décembre 2003, et la seconde à Tunis en 2005.

Le Sommet a abordé les nombreuses questions relatives à la société de l’information et avancé vers une conception commune de cette transformation sociétale. Le Sommet a adopté une Déclaration de principes et un Plan d’action pour favoriser le développement de la société de l’information et contribuer à réduire la fracture numérique. Cette rencontre unique, qui réunissait des représentants de haut niveau des gouvernements, du secteur privé, de la société civile et des ONG, a permis à la communauté mondiale de débattre et de donner forme à la société de l’information.

Retour en haut de la page