L'UNESCO et la gouvernance de l’Internet

© Nicholas Monu

L’UNESCO reconnaît le rôle que peut jouer l’Internet pour contribuer à un développement humain durable et à l’édification de sociétés plus démocratiques, ainsi que pour favoriser la libre circulation de l’information et des idées dans le monde entier.

L’Organisation n’a cessé d’insister sur le fait que les mécanismes de gouvernance de l’Internet devaient être fondés sur les principes d’ouverture, de confidentialité et de diversité, englobant l’accès universel, l’interopérabilité, la liberté d’expression et des mesures destinées à résister à toute tentative de censure du contenu.

Il s’agit également de respecter la diversité culturelle et linguistique, principe évoqué également dans la « Recommandation sur la promotion et l’usage du multilinguisme et l’accès universel au cyberespace ».

Retour en haut de la page