Soutien à la législation relative aux médias

Le point de départ de toute stratégie à long terme visant à assurer la stabilité structurelle des médias est une loi garantissant la liberté d’expression. Toute loi en ce sens devrait être fondée sur des normes internationales pertinentes pour promouvoir le pluralisme des médias. Dans les pays sortant d’un conflit, ces lois sont souvent inexistantes ou obsolètes, et elles doivent être réformées pour promouvoir la liberté de la presse et la diversité des opinions et du statut de propriété.  

L’UNESCO soutient souvent la création d’une structure indépendante de réglementation de la radiodiffusion, qui est souvent l’organe qui attribue des longueurs d’onde et applique les procédures en vigueur pour l’octroi de licences.

Des médias indépendants ne peuvent prospérer que là où un véritable marché médiatique privé peut se développer. De plus, des médias économiquement viables constituent le seul moyen d’assurer des conditions de travail satisfaisantes et notamment des salaires décents aux journalistes, et de garantir ainsi dans une large mesure la transparence et l’intégrité des professionnels des médias.

Dans les pays sortant d’un conflit, le marché médiatique est souvent peu développé. Les médias sont fréquemment soutenus par des groupes puissants – partis, factions et entreprises – qui font d’eux les porte-parole de leurs intérêts particuliers. Un soutien au développement du marché des publications imprimées et de la radiodiffusion est crucial pour contribuer à apporter une aide économique aux nouvelles agences d’information, à savoir faire un effort collectif pour les coûts de démarrage, les compétences professionnelles, même pour les équipements et le matériel, tous éléments qui peuvent être hors de la portée de beaucoup de propriétaires, rédacteurs et producteurs potentiels. Il est en outre très important d’évaluer les options du marché médiatique du point de vue de la viabilité commerciale et des perspectives de développement, ainsi que d’identifier les domaines dans lesquels des investissements ciblés sur la recherche et la formation peuvent améliorer la viabilité commerciale et l’avantage de marché des médias.

La communauté médiatique locale devrait aussi être encouragée à discuter et améliorer les normes professionnelles des journalistes, et à établir des liens avec des associations régionales et internationales. Les associations de journalistes indépendants devraient également être encouragées.

Pour en savoir plus sur les activités menées par l’UNESCO en faveur de la législation relative aux médias dans diverses régions du monde sortant d’un conflit, cliquer sur les liens correspondants ci-dessous.

Retour en haut de la page