La liberté d’information dans la région Asie-Pacifique

Dans la région Asie-Pacifique, divers États membres ont réalisé des progrès plus ou moins importants en vue de garantir à la population la pleine jouissance de son droit à l’information.

Des pays comme l'Australie et la Nouvelle-Zélande ont adopté dès 1982 des lois nationales relatives à la liberté d’information (précédant ainsi la dernière vague mondiale dans ce domaine), avant de se lancer dans une réforme visant à les mettre à jour. Par ailleurs, si on se penche cette fois sur l’Asie du sud, on constate que les lois nationales relatives à la liberté d’information en Inde (passées en 2005) sont souvent citées pour illustrer le rôle que les groupes sociaux de base peuvent jouer dans l’adoption de ce type de législation et l’effet possible de cet exercice de la liberté d’information sur la vie des gens. Cependant, l’expérience de l’Inde est aussi révélatrice des défis qui se posent durant la phase d’application de la loi, et qui sont liés entre autres à des résistances au sein de la bureaucratie, aux compétences insuffisantes des fonctionnaires, au manque de sensibilisation du public ainsi qu’au besoin de renforcer le respect des obligations de divulgation proactive de l’information et d’assurer une cohérence avec d’autres lois (pour évaluer l’état de la FOI en Inde, voir ici, ici et ici). Des lois sur la liberté de l'information ont également été votées ou sont entrées en vigueur dans des pays tels que la Mongolie (loi votée en 2011), le Bangladesh (depuis 2009) et l'Indonésie (où une loi est appliquée depuis 2010), tandis que des projets de loi sont actuellement discutés dans d’autres États.

Les informations ci-dessus ne visent pas à présenter de manière exhaustive le statut de la liberté d’information dans une région aussi vaste et diversifiée que l’Asie-Pacifique, mais à donner quelques exemples. Pour une étude plus détaillée sur la position des différents États membres en matière de législation relative à la liberté d’information dans la région, cette étude internationale peut s’avérer utile. Voir aussi les chapitres consacrés à l’Inde, au Kirghizistan, à la Thaïlande et au Japon dans l’ouvrage de Toby Mendel  “La liberté de l'information : étude juridique comparative", publiée par l'UNESCO.

Retour en haut de la page