1998 - Christina Anyanwu, Nigéria

© UNESCO

Lauréate du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 1998

En 1998, c'est la journaliste nigériane Christina Anyanwu qui a été récompensée.

Éditrice et rédactrice en chef de The Sunday Magazine, publication saluée pour son indépendance mais aujourd'hui disparue, elle a été emprisonnée en 1995 dans des conditions particulièrement pénibles pour le simple motif qu'elle faisait son métier et qu'elle avait publié des informations sur la tentative de coup d'État contre le gouvernement nigérian.

Elle a été libérée en juin 1998.

Retour en haut de la page