Jury

Membres du Jury du Prix mondial de la liberté de la presse 2011

Mme Alexandra Föderl-Schmid

Rédactrice en chef, Der Standard (Autriche)
Alexandra Föderl-Schmid est la rédactrice en chef du quotidien autrichien Der Standard depuis Juillet 2007. La première femme à avoir occupé un tel poste, elle a déjà rendu compte en détail sur les questions européennes, y compris les guerres en ex-Yougoslavie et de l'élargissement de l'UE. Elle est diplômée de l'École de journalisme et de Wels acquis sa maîtrise à l'Université de Salzbourg suivi d'un doctorat en études de communication.

M. Bulbul Monjurul Ahsan

Président et Rédacteur en chef, Boishakhai Media Limited (Bangladesh)
Bulbul Ahsan Monjurul est  rédacteur en chef et directeur de la télévision Boishakhi. Ses expériences précédentes incluent d’avoir travaillé pour le plus ancien journal du pays - la Sangbad Quotidien, le quotidien Jugantor, Ekushey Teleision, et ATN Bangla, la première chaîne de télévision par satellite du pays. Au cours de ces trois décennies en tant que journaliste, Bulbul a reçu plusieurs prix et distinctions. Actuellement, il est membre du Conseil exécutif de l'International Press Institute, membre du conseil d'administration de l'Université Ouverte de Bangladesh, Directeur de l'Institut de presse du Bangladesh, et un membre du Sénat de l'Université de Dhaka. Il est également directeur exécutif de Media Watch (une organisation bangladaise de défense de la liberté de presse) et enseignant à temps partiel au Département de communication et de journalisme à l'Université de Dacca.

M. Miklos Haraszti

Ex Représentant pour la Liberté des médias, OSCE (Hongrie)
Ancien Représentant de l'OSCE pour la liberté des médias, Miklos Haraszti est écrivain, journaliste, défenseur des droits humains et professeur d'université. Il a été nommé Représentant de l'OSCE sur la liberté des médias le 10 Mars 2004. En 1976, il co-fonde le mouvement d'opposition démocratique hongrois et en 1980 il devint rédacteur en chef du périodique Beszélő Samizdat. En 1989, Haraszti a participé à la "table ronde" des négociations sur la transition vers des élections libres. Après avoir été membre du Parlement de Hongrie 1990-1994, il a donné des conférences sur la politique de démocratisation des médias dans de nombreuses universités. Ses livres "Un travailleur dans un Etat de travailleurs" et "La prison de velours», ont tous deux été traduits en plusieurs langues.

M. Ognian Zlatev

Director général, Centre de développement des médias (Bulgarie)
Directeur général du Centre de développement des médias, Ognian Zlatev est actuellement directeur général du Centre de développement des médias en Bulgarie. Après ses études supérieures à l'Université de Sofia, il a obtenu des qualifications supplémentaires, entre autres, dans le domaine de  la communication politique, les relations avec les médias, le journalisme et le développement des médias. Ognian Zlatev est un membre fondateur du Réseau sud-est européen pour la professionnalisation des médias (SEENPM) où il a été président de 2002 à 2004. Il est également membre du conseil d'administration de l'Organisation du Sud-est européen des médias (SEEMO). En outre Zlatev travaille comme consultant en communication externe et sensibilisation du public pour le Bureau de la Banque mondiale en Bulgarie, mais aussi en tant que spécialiste des médias pour l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe ;  il  a également servi comme spécialiste des médias pour l'UNESCO.

M. Daniel Santoro

Rédacteur de la section “El País”, Diario Clarín (Argentine)
Sous-directeur de la Sección "El País", Clarín Diario, Daniel Santoro est éditeur en politique nationale à Clarin, le plus grand journal de l'Argentine, et a mené des enquêtes approfondies sur la corruption gouvernementale, les questions de sécurité nationale, et le trafic de drogue international. Santoro a reçu du roi d'Espagne en 1995 le Prix international du journalisme pour sa «contribution exceptionnelle » au journalisme. En plus de son travail à Clarin, Santoro enseigne le journalisme d'investigation à l'Université de Belgrano à Buenos Aires et a également donné des cours à la Fundacion para un Nuevo Periodismo Iberoamericano, dirigé par le prix Nobel de littérature Gabriel Garcia-Marquez en Colombie. En 2000, Santoro a publié un manuel de journalisme, Puro Periodismo (Pur journalisme).

M. Steven Gan

Rédacteur en chef, Malaysiakini.com (Malaisie)
Rédacteur en chef, Malaysiakini.com, Steven Gan est le Rédacteur en chef de Malaysiakini.com qu'il a co-fondé en 1999. Malaysiakini.com est le seul journal indépendant à temps plein en Malaisie qui n'existe que sur Internet. En raison de ses reportages critiques du gouvernement au pouvoir, Malaysiakini.com n'a cessé d'être la cible de harcèlements. Malgré cela, Malaysiakini.com a continué à se développer avec plus de 100 000 lecteurs chaque jour et ce par abonnement, chose rare dans l'industrie de la presse. Steven Gan a été le lauréat du Committee to Protect Journalists International Press Freedom Award en 2000.

Mme Guiliana Sgrena

Reporteur, Envoyée spéciale, Il Manifesto (Italie)
Reporter envoyée spéciale, Guiliana Sgrena est une journaliste qui travaille pour le journal italien Il Manifesto et l'hebdomadaire allemand Die Zeit. En 1988, elle a rejoint Il Manifesto et, en tant que correspondante de guerre, depuis les troubles en Algérie, la Somalie et les conflits en Afghanistan. En tant que militante pour les droits des femmes, elle a été particulièrement préoccupée par la situation des femmes dans les sociétés islamiques. Au cours de ses voyages, elle a rapporté de nombreux articles sur des sujets concernant la Corne de l'Afrique, du Maghreb et du Moyen-Orient. Le 4 Février 2005, tout en travaillant en Irak, elle a été kidnappée par des insurgés et retenue en otage pendant un mois.

Mme Serkalem Fasil

Editrice et Sous-rédactrice en chef, Menilik Newspaper (Ethiopie)
Editeur et Rédacteur en chef adjointe du quotidien Menilik, Serkalem Fasil est journaliste et ancienne co-éditrice des hebdomadaires Asqual, Menilik et Satenaw qui ont été fermés après son arrestation. En effet, en Novembre 2005, Serkalem Fasil, ainsi que treize autres éditeurs et reporters de journaux indépendants et privés, a été arrêtée et inculpée de «génocide», «trahison» et «outrage à la constitution". Son arrestation est intervenue après que ses journaux ont publié des articles critiques les actions du gouvernement éthiopien au cours des élections législatives de mai 2005. Enceinte lors de son arrestation, elle a donné naissance à son fils en prison en Juin 2006. Après un an de procédure judiciaire, la Haute Cour fédérale à Addis-Abeba l’a acquittée le 9 avril 2007. Néanmoins, en Septembre 2007, le ministère de l'Information a refusé ses demandes d'enregistrement d'un nouvel hebdomadaire, Habesha.

Mme Marielos Monzon

Journaliste, Prensa Libre (Guatemala)
Chroniqueuse, Marielos Monzon est une éditorialiste du quotidien Prensa Libre dans la ville de Guatemala, et est connue pour son engagement et ses rapports sur les violations des droits de l'homme dans son pays. Elle a commencé sa carrière de journaliste à Radio Sonora en 1997. Malgré des menaces sur sa vie pendant des années, en particulier en 2002 alors qu’elle avait écrit un article sur la disparition d'un leader indigène, Antonio Pop, Marielos Monzon continue de reporter sur les suites sanglantes d'une guerre civile de 36 ans, tant dans sa chronique que, jusqu'à récemment en tant que co-animatrice d'une émission de radio, Punto de Encuentro (Point de Rencontre). En plus de sa carrière de journaliste, Marielos Monzon consulte les organisations internationales non-gouvernementales qui travaillent au Guatemala sur les droits de l'homme, la démocratie et les questions sur la jeunesse.

M. Ramzi E.Khoury

Président, PINA – Compagnie de production télévisée, Président, Falcons Stratégie société de production télévisuelle (Emirats Arabes Unies)
M. Ramzi Khoury est conseiller en communication stratégique, journaliste et chroniqueur. Il est le chef de la direction des Falcons Stratégie LLC, une société arabe de communication stratégique basée à Dubaï. Il agit également  actuellement comme conseiller principal de la région arabe de l'Alliance des Nations Unies des civilisations. Avec PINA, il produit et réalise des films de télévision et des programmes. Ramzi Khoury est également conseiller auprès de plusieurs publications arabes et chaînes satellite. Il a été élu en 2002 en tant que Secrétaire général de l'Organisation des médias arabes, l'Union des stations privées du secteur satellite. Il a également dirigé la campagne de Toujan Fayçal, la première femme à être élue au parlement jordanien. Il a occupé le poste de rédacteur en chef du journal, basé en Jordanie en anglais, arabe et Le Quotidien AlBawaba.com. Avant cela, il a lancé Abed Rabbo, le journal la première satire politique en Jordanie, qui a été fermé pour ses critiques sévères du gouvernement. Il a ensuite assumé la tâche de la libéralisation du quotidien de langue anglaise du pays, Jordan Times.

Mme Raghida Dergham

Chef du Bureau, Al Hayat à New York (Liban)
Chef du Bureau Al Hayat à New York, Raghida Dergham est chroniqueuse et correspondante diplomatique depuis 1989 pour Al Hayat, premier quotidien indépendant arabe basé à Londres. Analyste politique pour la chaîne NBC, MSNBC et le satellite arabes LBC pendant huit ans, Raghida Dergham a adressé l’Assemblée générale des Nations Unies sur la Journée mondiale de la liberté de la presse en sa qualité de présidente de l'Association des correspondants des Nations Unies pour 1997 et elle a siégé au conseil de l'International Women's Media Foundation. Elle est membre du Conseil international des médias, le Forum économique mondial. Citoyenne américaine d'origine libanaise, Raghida Dergham est membre du Council on Foreign Relations et membre honoraire à la Foreign Policy Association. Basée aux Nations Unies avec des affectations à travers le monde qui ont inclus la Conférence de Madrid sur la paix au Moyen-Orient, des Sommets islamiques, des Sommets des pays non alignés, le Sommet économique de Casablanca, le Sommet des Huit de Denver et plusieurs sommets américano-soviétiques. Elle a accompagné le Secrétaire général Kofi Annan et Ban Ki-moon en tournée au Moyen-Orient.

Mme Diana Senghor

Directrice générale, IPAO – Institut Panos Afrique de l’Ouest (Sénégal)
Diana Senghor est Directrice de l'Institut Panos Afrique de l'Ouest, une institution internationale indépendante, et membre du Réseau de l'Institut Panos, basé à Dakar. Auparavant, elle a été la  fondatrice  et directrice du Programme Afrique de l'Ouest de l'Institut Panos Paris. Diana Senghor a également été rédactrice en chef d'un certain nombre de magazines Afrique de l'Ouest, tels que la « Famille et développement », et de « La vie autrement », ainsi que Assistante en anthropologie à l'Université Cheik Anta Diop à Dakar. Diana Senghor est titulaire d'un doctorat en philosophie de l'Université de Paris I (Panthéon - Sorbonne), et est l'auteur de nombreux articles et coordonnatrice de différentes publications.

Retour en haut de la page