Indicateurs de développement des médias

© Doha Center for Media Freedom

Conformément à son rôle normatif, le PIDC a mis au point un ensemble détaillé d’indicateurs de développement des médias (IDM), destinés à faciliter l’évaluation du paysage médiatique à l’échelle nationale. Ces indicateurs, qui portent sur tous les aspects du développement des médias, sont actuellement mis en application dans plusieurs pays à travers le monde pour identifier les besoins spécifiques de chaque pays. Plus d'informations

Application des indicateurs de développement des médias

Ce cadre est actuellement mis en application dans des pays à travers le monde pour procéder à une évaluation approfondie de leur environnement médiatique. L'UNESCO a déjà réalisé des évaluations basées sur les IDM dans les pays suivants :

D'autres études sont en cours en Bolivie, au Brésil, en Colombie, en Côte d'Ivoire, à Curaçao, en République Dominicaine, en Irak, au Libéria, en Mongolie, au Myanmar, en Ouganda, au Soudan du Sud, au Togo et en Uruguay, ainsi qu’un projet régional en Europe du Sud-Est. Dans la plupart des cas, l’UNESCO travaille en partenariat avec une organisation de développement des médias ou un institut de recherche local, indépendant et crédible, chargé de la coordination de l’étude. La priorité est donnée aux consultations multipartites réunissant des acteurs publics et privés. Ces évaluations permettent de proposer des recommandations factuelles destinées à aider les décideurs et les acteurs du développement des médias à remédier aux lacunes identifiées et à mettre en place un environnement favorable aux médias libres, indépendants et pluralistes.

D'autres organisations utilisent également le cadre IDM pour effectuer des études de leur propre initiative, tel que cela a été le cas au Benin (projet effectué par le Media Foundation for West Africa et DANIDA) ou encore au Qatar (projet lancé par le Doha Centre for Media Freedom).  

L'UNESCO a publié un guide pratique pour assister les chercheurs dans la mise en oeuvre des indicateurs de développement des médias, en s'appuyant sur les lessons apprises lors des premières évaluations.

Les indicateurs de développement des médias sont également utilisés pour définir une approche commune des Nations Unies en matière de développement des médias et de bonne gouvernance.

Enfin, le Bureau du PIDC a revu le formulaire de soumission des projets en demandant aux candidats d’expliquer les liens entre les IDM et les objectifs de développement de leur projet.

Retour en haut de la page