Critères d’excellence

© CESTI - Les élèves de CESTI, Dakar, Sénégal.

En 2005, l’UNESCO a été invitée par ses États membres à organiser une consultation mondiale sur l’enseignement du journalisme. Suite à une recommandation formulée lors de cette réunion, une première enquête a été réalisée en Afrique afin d’identifier des centres d’excellence potentiels.

En 2007, l´École supérieure de journalisme de Lille (France) et l’Université Rhodes (Afrique du Sud) ont élaboré un cadre en vue d’évaluer la qualité des écoles de journalisme africaines en collaboration avec l’UNESCO. On a défini des critères et des indicateurs en utilisant les contributions de consultants des réseaux Théophraste, Orbicom et Journet, réseaux mondiaux d’écoles de journalisme et de médias. L’enquête a évalué 90 écoles de journalisme africaines au regard des grands critères ci-après, appliqués par certaines des meilleures écoles de journalisme dans le monde :

A : Programme d’enseignement et capacité institutionnelle

  • Pertinence du programme d’études
  • Ressources d’enseignement
  • Systèmes d’évaluation

B : Liens avec la profession et avec le service public, liens extérieurs et reconnaissance

  • Interaction et relations avec la profession
  • Participation à des réseaux internationaux et reconnaissance
  • Participation sociale et réputation
  • Autres orientations externes

C : Perspectives, projets de développement, stratégie et potentiel

  • Stratégie
  • Budget et viabilité
  • Capacités de gestion
  • Défis

La publication qui en est résulté, « Critères et indicateurs pour des institutions de qualité de formation au journalisme : Identification de centres potentiels d‘excellence de formation au journalisme en Afrique », a identifié 12 centres potentiels d’excellence et huit centres potentiels de référence pour l’enseignement du journalisme. Tous ces établissements s’emploient depuis lors à se doter d’une stratégie et à identifier leurs besoins afin de bénéficier du concours de l’UNESCO.

L’UNESCO a organisé une réunion de consultation à l’Université Rhodes (Afrique du Sud) en 2008 et un atelier à l’École polytechnique de Namibie en 2009. Ces réunions ont rassemblé des représentants des centres d’excellence potentiels, d’organismes de développement, d’ONG, d’organisations professionnelles et d’universités de renommée internationale en vue de trouver des moyens d’améliorer la formation des journalistes en Afrique.

Depuis 2010, des consultations similaires sont en cours afin de définir des critères d’excellence et de faire le point de l’enseignement du journalisme en Asie du Sud et en Amérique latine.

Retour en haut de la page